Après Les Soprano et Game of Thrones, la chaîne américaine HBO décide en 2016, de diffuser une nouvelle série télévisée tout droit inspirée du chef-d’oeuvre cinématographique de science-fiction: Westworld.

Les amateurs de science-fiction auront entendu au moins une fois dans leur vie le nom de ce célèbre film écrit et réalisé par Michael Crichton en 1973. Cette réalisation innovatrice mélangea à la perfection la science-fiction, le western et un triller. Ce film resta à jamais gravé dans les annales pour son originalité et l’avance considérable qu’il avait sur son temps.

Afin de rendre hommage à l’oeuvre originale, il se devait d’y avoir un casting des plus grandiose. C’est pour quoi, nous retrouvons l’époustouflant Anthony Hopkins dans le rôle du Dr Robert Ford, directeur et créateur du Park. Nous rencontrons également d’autres visages bien connus du cinéma, comme Ed Harris (The Truman show) qui interprète ici le rôle de l’homme en noir, James Marsden (X-men) alias Teddy Flood, Jeffrey Wright (Hunger Games) dans le rôle de Bernard Lowe et Ben Barnes (Le Monde de Narnia et le Prince Caspian). Nous y découvrirons ou redécouvrirons pour certains quelques acteurs un peu moins connus du grand public comme Luke Hemsworth, le grand frère de Chris Hemsworth (Thor) et Liam Hemsworth (Hunger Games). La superbe Thandie Newton (Mission impossible 2) et Evan Rachel Wood (Les Marches du Pouvoir).

Du côté de la réalisation, quelques grands noms du cinéma seront également au rendez-vous, puisque l’un des deux réalisateurs, n’est autre que Jonathan Nolan  frère cadet de Christopher Nolan et connu pour la réalisation de grands films comme Le Prestige, The Dark Knight et Interstellar. Le nom de l’un des producteurs ne vous sera certainement pas non plus inconnu. J.J Abrams a ces dernières années réalisé les trois films inspirés de la série Star Trek ainsi que Star Wars le Réveil de la Force, dont la suite est sortie dans les salles obscures le mois dernier.

Bienvenue au Far West

Un parc d’attractions du nom de Westworld, offre aux visiteurs fortunés la possibilité de vivre des aventures inédites dans l’ouest sauvage. Ce parc d’attractions hors du commun est principalement peuplé d’androïdes, doté d’une apparence humaine déconcertante. Un parc où les visiteurs peuvent tout se permettre et laisser libre court à leurs fantasmes les plus sombres, sans aucun danger. A la suite d’une mise à jour importante, certains androïdes vont commencer à défaillir et adopter des comportements inattendus et déroutants, mettant le bon fonctionnement du parc en danger. Étant soucieux de la sécurité des visiteurs, la direction et le personnel en charge de la qualité entament une enquête interne afin de découvrir ce qui arrive aux androïdes et ce qui provoque ces dysfonctionnements.

Westworld

Une adaptation à la hauteur du chef-d’oeuvre original?

La version originale sortie en 1973 sous le distributeur Metro Goldwyn Mayer (MGM), proposait un scénario quelque peut différent. Une société nommée Delos permet à des visiteurs fortunés de s’offrir la possibilité de vivre une expérience hors du commun pour la modique somme de 1000 dollars par jour. Ce lieu fantastique et pourvu de 3 parcs différents, chacun courant une période bien différente. Ainsi, les visiteurs devront faire le choix entre un séjour se déroulant pendant la Rome Antique, le Moyen-Age et le Far West. Ils prendront par à la vie menée jadis, grâce à des décors parfaitement reproduits et agrémentés de figurants androïdes, contrôler par le personnel de Delos.

Nous suivrons l’histoire de deux amis joués par James Brolin et Richard Benjamin, découvrant un parc ou tout leur permis sans danger ni conséquences. Les androïdes sont programmés pour ne pas pouvoir leur faire de mal. Cela est sans compter les différents problèmes techniques qui feront surface tout au long de leur séjour. Persuadés qu’il ne peut rien leur arriver, les deux amis fonceront tête baissée dans les travers en tout genre que le parc a à leur offrir, cédant à leurs bas instincts, que ce soit l’homicide, le vandalisme ou assouvir leurs besoins sexuels. Tout cela sans que les machines ne puissent leur refuser quoi que ce soit.

Jusque là, la série de 2016 respects dans les grandes lignes le scénario du film original. Si ce n’est que la série est bien plus centrée sur la prise de conscience personnelle des androïdes qui peuple le parc. Nous n’en dirons pas plus ici sur le film original, car nous

vous conseillons grandement le visionnage de ce chef-d’oeuvre de la science-fiction. Les réalisateurs de la série ont bien entendu pris énormément de liberté scénaristique comparée au film de Crichton. Accentuant davantage la nudité et tout ce qui a trait au sexe, ainsi qu’a la violence. Tout aussi présentes dans le film, mais introduite de manière plus pudique dans les années 70, il en va de soi.

La bande-son de la série quant à elle, est tout simplement magnifique et colle à la perfection avec le thème et l’atmosphère qui l’en dégage. Cette dernière a été réalisée par le compositeur Ramin Djawadi ayant également travaillé sur Pacific Rim. Lors de quelques épisodes, on remarquera que l’une des mélodies jouées dans le saloon n’est autre qu’une reprise de la célèbre chanson Black Hole Sun du groupe Soundgaren, ou encore Paint It Black des Rolling Stones. Sans oublier, l’immanquable House of the Rising Sun du groupe de rock britannique Animals, utilisé à mainte reprise dans divers films et séries TV.

On notera également un bon nombre d’easter eggs présent tout au long de la série. L’une des scènes finales de la série est presque identique à la même scène du film de 1973. Lors d’une autre scène, on apercevra très brièvement dans le coin d’une des salles du sous-sol de WestWorld, l’androïde jouer par Yul Brynnner dans la version originale. Bien d’autres easter eggs sont à énumérer, mais nous n’en dirons pas plus, nous ne voudrions pas vous spoiler.

L’adaptation qu’en on fait les réalisateurs est certes sur certain point bien différente, de la version originale. Les décors sont splendides, les effets spéciaux hallucinants et le jeu des acteurs est tout simplement époustouflant. La mise en forme scénaristique est grandement menée et nous emporte dès les premiers épisodes dans une histoire extrêmement bien ficelée et divertissante. Il nous faudra attendre le printemps 2018, pour afin découvrir les premiers épisodes de la saison 2, que nous attendons avec impatience.


SITE OFFICIEL DE WESTWORLD


 

APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
9.5
PARTAGER
Article précédentSword Art Online : Fatal Bullet : de nouveaux personnages dévoilés
Article suivantCONCOURS – Remportez votre exemplaire du film Ça
La licence qui m'a fait passer du côté obscur est Assassin's Creed, qui est jusqu’à présent ma franchise préférée avec The Witcher et Destiny. La chose la plus importante pour moi est de partager ma passion avec toutes les personnes qui m'entourent. Les jeux vidéo font à présent entièrement partie de ma vie, que ce soit dans les hobbies ou ma profession.

LAISSER UN COMMENTAIRE