Fiche technique de Outcast : Second Contact

Outcast

Développeur: Appeal
Éditeur:
Bigben
Date de sortie : 13 octobre 2017
Type : Action-Aventure / RPG
Langue : français

Lorsque l’on aime le jeu vidéo, on est toujours en recherche perpétuelle de nouvelles sensations, de surprises et pour le coup, ce premier épisode d’Outcast nous avait totalement comblé. À l’époque (fin des années 90), les louanges se multipliaient et le titre développé par le studio Appeal était tout simplement considéré comme l’un des meilleurs jeux d’action-aventure au même titre qu’un The Witcher 3. Un peu plus de 15 plus tard, le studio Belge remet le couvert et nous propose un opus, revisité, remasterisé intitulé Outcast : Second Contact.

Second Contact, c’est Stargate en jeu vidéo

Commençons par le commencement. Dans le 1er épisode, il était question de recherches inter-dimensionnelles et de l’envoi d’une équipe de chercheurs accompagnés d’un membre des forces spéciales américaines en la personne de Cutter Slade. Dans Second Contact l’histoire se répète et on retrouve notre bon soldat d’élite se réveiller sur la planète Adelpha. Le schéma est identique et c’est bien là le problème car si 1999 ce scénario était considéré comme avant-gardiste, aujourd’hui ce n’est plus du tout le cas. Les fidèles et puristes retrouveront la même ambiance qu’à l’époque alors que ceux qui mettent la main sur ce jeu pour la toute première fois, pourront facilement faire une comparaison avec le film « Stargate – La porte des étoiles », où Daniel Jackson (James Sprader) était accompagné par le Colonel O’Neil (Kurt Russel). Malgré tout, on ne peut pas être totalement critique quant à la ligne suivie par les développeurs car il s’agit-là d’un remaster.

Bien que l’histoire reste fidèle à ses origines, le travail réalisé notamment au niveau des dialogues est de tout premier ordre. Si vous êtes des habitués des Die Hard, du Cinquième Elément, Pulp Fiction, ou encore l’Armée des 12 Singes vous remarquerez immédiatement que le doublage de Cutter Slade a été réalisé par la voix française de Bruce Willis. Justement s’il y a bien un élément que l’on peut mettre en avant dans ce jeu, c’est bien les dialogues. Très riches, il faudra resté attentifs à toutes les conversations que vous allez avoir car ces dernières auront leur importance tout au long de l’histoire et influenceront votre progression. En effet, il vous sera demandé d’explorer tout l’univers qui s’offre à vous tel un explorateur à la recherche d’une arche perdue. Par ailleurs, si certaines énigmes sont accessibles à tous, la plupart d’entre elles sont pour le moins très compliquées à résoudre.

Le gameplay d’Outcast n’a pas su évoluer avec le temps

En ce qui concerne le gameplay, la bât blesse et on a l’impression d’être resté en 1999. Si on peut mettre de côté les problèmes de caméra rendant notre exploration par moments compliquée à vouloir tout simplement fermer le jeu, le summum de la médiocrité se ressent dans les phases de combat. Pour tout vous dire il nous est arrivé de se demander si notre console n’avait pas rendu l’âme tant les mouvements de notre personnage étaient lents et rigides. À l’instar d’un Mass Effect, les affrontements seront donc à éviter si vous ne souhaitez pas vous dégoûter du genre. Heureusement les phases d’infiltration sauveront la donne et vous permettront d’évoluer sans trop de rage au bout des doigts.

Si le gameplay est resté coincé dans un immense trou noir, les graphismes n’ont malheureusement pas encore retrouvés le chemin du 21ème siècle. Soyons clair cela n’a plus rien à voir avec ce qui nous a été proposé lors du 1er opus mais en comparaison avec les nombreux hits qui existent actuellement, ce n’est clairement pas au niveau. Certains bugs nous font voyager dans le temps mais pas dans le bon sens du terme. En effet, découvrir des PNJ bloqués dans les décors est quelque chose de déconcertant. Heureusement quelques nouveautés sauvent un petit peu l’apparence générale du jeu, notamment les menus qui ont fait l’objet d’une refonte et qui gagnent en clarté. Quoi qu’il en soit, ces quelques artifices ne sauveront pas les apparences même pour les joueurs les plus nostalgiques.

Points positifs:

  • Un univers riche et fidèle au titre d’origine
  • Des dialogues de qualité
  • Le doublage de la voix française de Bruce Willis
  • Une refonte de l’interface et des menus

Points négatifs:

  • Des bugs en pagaille
  • Un gameplay rigide
  • Des graphismes pas niveau de ce qui se fait actuellement

 


SITE OFFICIEL DE OUTCAST : SECOND CONTACT


 

APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
5
PARTAGER
Article précédentCanarticho est disponible dans Pokemon GO !
Article suivantWarhammer 40 000: Gladius-Relics of War annoncé !
Passionné de jeu vidéo et de cinéma depuis toujours, Alex Kidd sur la Séga Master System fut ma première drogue. À ce jour j’essaie par plaisir, de m’aventurer un peu plus, dans les coulisses du jeu vidéo.

LAISSER UN COMMENTAIRE