Fiche technique de DOOM :doom nintendo switch

Développeur : Bethesda Softworks
Éditeur : 
Bethesda Softworks
Date de sortie : 10 novembre 2017 sur Nintendo Switch
Type : FPS
Langue : français
Multijoueur: oui

Il aura tout de même fallut attendre quelques mois avant de voir apparaître une version Switch du tout dernier DOOM de Bethesda. Après sa sortie début 2016 sur PS4, Xbox One et PC grandiose offrant une framerate exemplaire de 60 fps constant sur nos consoles de salon, nous nous demandions si le studio pouvait répondre aux attentes des fans avec une version portable du jeu du côté de chez Nintendo. C’est ainsi avec un grand plaisir que le Shooter au démon fait son grand retour au sein de la famille de Mario après plus de 15 ans et pile à temps pour les fêtes. Mais ce portage sur la Nintendo Switch, qui est une console moins performante que celles de Microsoft et Sony provoque tout de même quelques doutes quant aux performances du soft, ce que nous allons décortiquer dans ce test.

DOOM sur Switch, portage brouillon?

Il ne fallait au final pas longtemps avant de comprendre a quel point le studio de Bethesda aura du imposer certaines restrictions pour faire tourner ce FPS de l’enfer sur Nintendo Switch. Globalement, le soft plafonne en effet à une résolution dynamique de 720p pour 30 fps, que ce soit en mode portable comme sur TV. D’autre part, la fluidité du soft reste par ailleurs constante et, une fois la sensibilité de la visée élevée de quelques niveaux par rapport aux paramétrages de base, DOOM rend une expérience réactive à souhait, comme le veut l’univers du jeu. Néanmoins, Bethesda a quelque peu diminué la qualité des textures du jeu, ce qui, couplé à la réduction radicale de résolution, crée une pellicule de flou assez gênante délivrant un rendu très médiocre par rapport aux versions de 2016. Ceci dit, le jeu sur Switch offre tout le contenu de base de la première version à l’exception près du Snapmap, l’éditeur de cartes et son réseau de partage multijoueur. Les modes Campagne, multijoueur et Arcade seront donc au rendez-vous. Ce dernier sera d’ailleurs un bon défouloir pour que les joueurs puissent enchaîner les niveaux du jeu et se classer en ligne de la manière la plus fun qu’il soit: avec toutes les armes du jeu et les aptitudes runiques.

Comparaison DOOM Nintendo Switch et PS4

Une maniabilité non optimale

Au niveau de la maniabilité, DOOM reste assez inconfortable aux Joy-Con convexes de la console de Nintendo. La forme, la taille et le grip des joysticks ne sont pas spécialement pensés pour des FPS aussi vifs que celui-ci ou des jeux de combat comme Ultra Street Fighter II, et nous préférerons donc ajouter des gommes par dessus ou l’utilisation du Pro Controller vendu séparément.

DOOM sur Nintendo Switch se suffira malgré tout à lui-même pour les joueurs n’ayant pas goûté à la version new-gen de l’année précédente. Le titre tourne de manière agréablement fluide et le fait de pouvoir jouer à ce FPS nerveux en mode portable partout où on le souhaite nous fera pardonner sa basse résolution. Sur le petit écran de la console ceci dit, cette baisse graphique reste plus acceptable qu’en mode dock TV. C’est donc à nouveau un portage qui prend plutôt tout son intérêt pour le côté portable que pour les performances visuelles qu’il offre.

Pour relire notre test complet de DOOM rédigé lors de sa sortie en 2016, rendez-vous à cette adresse.

APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
7,5
PARTAGER
Article précédentNintendo augmente la production de sa Switch !
Article suivantTEST – Sonic Forces sur Nintendo Switch
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE