Fiche technique de Wolfenstein 2 :Wolfenstein 2 The New Colossus box art

Développeur : Machine Games
Éditeur : 
Bethesda Softwaorks
Date de sortie : 27 octobre 2017 sur PS4, Xbox One et PC
Type : FPS
Langue : français
Multijoueur: non

La franchise Wolfenstein fait partie de ces séries à avoir marqué le jeu vidéo. Depuis les années 80, le shooter ne cesse d’étonner et revient ces dernières années avec un concept neuf s’instaurant dans la lignée des jeux scénarisés qui marquent les esprits sur consoles new-gen. Bethesda ayant pris sous son aile les aventures de « B.J. » Blazkowicz nous amènent cette fois un deuxième titre marquant la suite directe de Wolfenstein: The New Order narrant pour la première fois le périple de notre soldat au cœur d’une Deuxième Guerre mondiale sous le contrôle total de l’Allemagne Nazie. C’est donc une grosse succession de fusillades, mais aussi de cinématiques explicatives sur la vie de notre personnage (de qui on ne savait au départ pas grand chose) à laquelle nous aurons droit pour cette nouvelle gamme de jeux.

Dans ce nouveau chapitre bourré d’action, vous reprenez donc bien le rôle de notre soldat Blazkowicz pile après la fin de The New Order, soit après avoir ordonné de bombarder la fortesse du terrible Général Strasse. Après un « twist » narratif aisément posé, mais dont on arrivera tout de même à se contenter, vous vous réveillez d’un profond coma à bord d’un énorme sous-marin nazi rempli d’ennemi. C’est à partir de là, et physiquement diminué que vous devrez vous tirer d’affaire à l’aide de votre bonne vieille bande de copains dont Anya, l’infirmière de The New Order maintenant devenue votre femme etDans Wolfenstein 2, vous démarrez l'aventure dans un sous-marin sacrément enceinte. Mais ces retrouvailles sont aussi synonymes de grand retour pour certains antagonistes dont l’éradication n’était pas certaine dans le précédent volet comme la sanguinaire Irene Engel, le bras droit de Strasse. La querelle de B.J. s’axera donc sur ce personnage féminin à la personnalité forte. Mais depuis la chute de son patron et le meurtre de son amant, Irene est désormais montée en grade, s’est fait faire une superbe chirurgie plastique pour réparer les dégâts causés par notre héros et est maintenant plus résignée que jamais à supprimer Blazkowicz de la manière la plus cruelle.

C’est donc une aventure riche en action, mais surtout en effusions de sang qui vous attend. Même diminué en début de campagne et en chaise roulante, notre soldat parvient à enchaîner des Nazis 2.0 sans trop de problèmes, que ce soit à l’arme blanche ou à feu. Sans trop de grosses surprises au niveau de la variabilité des ennemis par rapport à The New Order, ce qui peut se comprendre puisque ces événements ne se passent pas très longtemps après le premier épisode, c’est principalement au niveau de la fluidité des exécutions que le jeu parviendra à nous convaincre et nous fournir l’adrénaline que nous recherchons toujours dans un bon FPS solo. Une catégorie de jeu qui se fait par ailleurs de plus en plus discrète au profit des FPS connectés. C’est aussi à travers ce gameplay exquis que se dessinera un scénario bien plus complexe et profond qu’autrefois. Ici, les développeurs plongent directement dans l’enfance de Blazkowicz  et usent de ses relations avec ses amis ainsi que sa femme pour créer d’intenses moments d’émotion. Si le jeu parait de temps à autre daté dans sa direction artistique lors des phases de jeu, il arrive à nous immerger dans son contexte grâce à des cinématiques très soignées et une bande-son appropriée. Les personnages gardent, et même renforcent, leur personnalité et se rendent toujours plus attachants, ce qui aide grandement le joueur à se plonger dans l’action.

Wolfenstein 2 The New Colossus et sa campagne bourrée d'actionWolfenstein 2: The New Colossus propose donc aux joueurs de se mesurer à nouveau au troisième Reich dans un conflit mêlant même les USA contre la Résistance. Le contexte repose aussi principalement sur le thématique du racisme et ne se contente plus d’exploiter le nazisme puisque ces derniers forment maintenant une alliance au coeur des USA avec le Ku Klux Klan. Deux extrémismes se mélangent donc et propulsent le joueur dans des affrontements contre une opposition armée d’une nouvelle technologie redoutable. Même si l’arsenal de The New Colossus reste varié et riche en termes de gameplay, c’est surtout au niveau des armes lourdes que nous retrouverons les meilleures perles avec notamment l’énorme Dieselkraftwerk, un pistolet laser équipé sur les plus grosses unités nazies et capable de faire fondre de multiples surfaces. Cette méthode vous débloquera par la même Wolfenstein 2 et son level design au topoccasion des passages secrets ou des raccourcis dans des niveaux diablement bien construits pour une approche tactique si l’action n’est pas votre fort. Du côté des armes primaires, on reste dans le traditionnel avec un peu moins de nouveautés par rapport au premier opus. Mitraillettes, pistolets, lance-grenades se mêlent aux armes blanches comme le couteau ou la hachette, utiles pour éliminer des ennemis de dos en toute discrétion.

Création Bethesda oblige, Wolfenstein 2: The New Colossus ne s’en tient bien évidemment pas à une aventure principale linéaire et propose un level design riche en surprise. Outre les petits passages et recoins cités plus haut, le jeu regorge d’activités secondaires enrichissant l’expérience de jeu. A titre d’exemple, il est possible dans Wolfenstein 2 d’éliminer des hauts-dirigeants nazis pour leur dérober une carte perforée, servant de jeton pour s’essayer au mini-jeu du tableau de bord situé dans l’U-boot de la Résistance. Cet endroit sera d’ailleurs le QG de notre équipe et abrite d’autres choses comme la machine Enigma décryptant ces cartes perforées pour vous donner de nouvelles missions secondaires. Dans l’immensité de ce sous-marin, vous rencontrerez d’autres PNJ qui vous délivreront eux aussi des objectifs annexes dans les niveaux déjà explorés et simplement des informations plus approfondies sur les personnages principaux.

Wolfenstein 2 offre un background richeThe Wolfenstein 2: The New Colossus est donc comme prévu, une réelle bonne surprise. Bethesda nous livre cette année un nouveau FPS solo épique et scénarisé à souhait en marge du jeu Prey sorti plus tôt cette année. Digne successeur de The New Order, The New Colossus ne se repose pourtant pas sur les acquis de la franchise et offre une expérience plus riche qu’auparavant que ce soit au niveau du gameplay comme dans la trame narrative, puissante et émouvante. Nous tenons donc probablement notre FPS de l’année puisque cette nouvelle production signée Machine Games réalise pratiquement un sans-faute. La seule chose que nous pourrions lui reprocher est un petit manque d’application dans les graphismes in-game.

Points positif:

  • Une aventure haletante
  • Une diversité d’armes satisfaisante
  • De jolies surprises au niveau des armes lourdes
  • Des personnages à l’identité forte
  • Une narration plus émouvante
  • Un épisode intimement lié à The New Order
  • Une très bonne durée de vie

Points négatif:

  • Un petit manque de soins apportés aux graphismes in-game


SITE OFFICIEL DE WOLFENSTEIN 2


 

APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
9
PARTAGER
Article précédentSony déploie un site faisant gagner les abonnés PS Plus
Article suivantStar Wars Battlefront 2: EA lève le voile sur le DLC « The Last Jedi season »
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE