Bandai Namco est clairement l’un des éditeurs les plus influents et actifs sur la dernière née de Nintendo : la Nintendo Switch. L’éditeur nippon aimerait même passer aujourd’hui à la vitesse supérieure. Une aubaine pour les fans ou une histoire d’amour qui commence ?

Bandaï Namco prévoit des exclusivités Switch pour 2018

C’est en marge d’une conférence de presse centrée sur son bilan financier, que Bandai Namco aborde le cas de la Nintendo Switch. Et visiblement, il semblerait que l’entreprise nippone soit entièrement satisfaite de la vente de ses jeux sur Switch. C’est particulièrement le cas de Dragon Ball Xenoverse 2 (dont vous trouverez notre test ici), dont les ventes s’envolent depuis quelques semaines. Cette information, c’est le journaliste Takashi Mochizuki qui la relaye sur Twitter. Le président, Mitsuaki Taguchi, explique que sa société ne s’attendait pas à ce que la Nintendo Switch jouisse d’un tel succès. Cette réussite permet ainsi aux ventes des titres de Bandai Namco sur cette plateforme de très bien se porter. C’est précisément cet élément qui a fait changer d’avis l’éditeur nippon. Aujourd’hui, Bandai Namco voit plus grand…et plus loin ! L’éditeur japonais prévoit ainsi trois exclusivités Switch à paraître entre le printemps et l’été 2018.

Des doutes qui n’en sont plus

Lors de cette conférence, Bandai Namco a également souligné son manque de clairvoyance au sujet de la Nintendo Switch. En effet, il semblerait que le président ait quelques regrets, dont l’un d’eux est de ne pas avoir cru en la console hybride plus tôt. Quoi qu’il en soit, nous pouvons ajouter Bandai Namco à la liste des éditeurs qui, hier, doutaient de la Switch et qui, aujourd’hui, en sont ravis. Espérons que cette décision encouragera davantage d’autres éditeurs à s’engager sur la même voie.

Nous n’avons par contre aucune précision sur les titres exclusifs qui sortiront en 2018. Que pouvons-nous espérer ? Un jeu Dragon Ball, du Naruto, One Piece, un « Tales of » (pourquoi pas), Tekken ? Quelle franchise aimeriez-vous voir atterrir sur Nintendo Switch l’année prochaine ?

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE