Après de très nombreux trailers très prometteur, nous avons pu mettre la main sur une partie du jeu de Detroit Become Human, on vous donne tout de suite nos impressions sur cette pépite !

Récupérer des informations, trouver des indices et agir, tel est le credo de Detroit Become Human !

L’un des premiers trailers, d’ailleurs diffusé à la Paris Games Week 2016, que nous vous avions parlé ici, est jouable sur le salon de la Paris Games Week de cette année. Vous incarnez donc Connor, le « négociateur » androïde et l’un des personnages principaux de Detroit Become Human. Votre but est de tenter de raisonner un androïde qui agit mal et qui a tué des hommes et mis en danger d’autre. Ce comportement agressif se produit au sein du système d’un androïde en cas de mal fonctionnement, de trahison ou de déception et l’on appelle alors les androïde atteint de ce mal les Déviants (on peut d’ailleurs remarquer que la LED bleue situé sur la tempe devient rouge en cas de comportement agressif).

Pour atteindre votre objectif, il faudra d’abord, si vous le souhaitez, récupérer le plus d’informations possibles et d’indices, en revivant les scènes de crimes un peu à la manière de Batman Arkham Knight, lorsque nous sommes en « mode détective ». En effet, Connor est capable de reproduire les éléments importants qui se sont passés, en récoltant des indices ou en regardant autour de lui. Il est alors possible de monter et remonter le temps pour déceler encore plus d’informations et d’indices, vous aidant fortement à compléter au mieux votre objectif de mission. Le réalisme mis en place pour ce mode détective est connu mais pourtant bluffant de réalisme et s’intègre parfaitement au jeu Detroit Become Human, plus encore puisque vous êtes vous même un androïde, il est donc logique que vous puissiez recréer et revivre les scènes de crimes. A chaque nouvelle information ou indices récoltés, une barre de réussite se matérialisera et augmentera au fur et à mesure que vous récoltiez le plus d’informations.

Malheureusement, même si vous commencez votre objectif à 99% de réussite, il est fort probable qu’en cas de mauvaise décision impactant fortement la victime ou le coupable, vos chances de réussite décroissent et change complètement la donne. Ce qui est bluffant c’est que vous pouvez agir comme bon vous semble, le résultat ne sera jamais le même. La rejouabilité de Detroit Become Human  est donc fortement accrue et permet de rejouer des scènes du jeu plusieurs fois, en choisissant et faisant différentes actions pour obtenir de nouveaux résultats, bon, mauvais ou moyen.

Vous êtes sûr que c’est un jeu vidéo et pas un film ?

Lorsque nous étions en train de jouer à Detroit Become Human  à la Paris Games Week 2017, nous avions l’impression d’être dans un véritable film ! Comme vous l’avez peut-être remarqué, le jeu est sublime, avec une direction artistique admirable et des modélisations très réalistes, entre décors et personnages. De plus, même les situations sont très crédibles à l’écran et vous pouvez choisir comment va se dérouler le jeu, en prenant des décisions et en affrontant leurs conséquencesDetroit Become Human  atteint un niveau au dessus des jeux vidéo et des films, puisqu‘au lieu de subir l’action, c’est vous qui créez cette action et vous êtes l’acteur principal qui changera le déroulement du jeu à travers vos choix. Cela fait presque peur, puisque les choix sont impressionnants et si l’on veut bien faire, les décisions peuvent devenir cruciales. David Cage nous avez déjà habitué à ce genre de choses dans les jeux Farhenheit, Heavy Rain ou encore Beyond Two Souls mais pas à cette échelle, Detroit Become Human est largement au dessus !

Un jeu complexe, mais simple à prendre en main, car intuitif !

Quoi qu’il en soit, la prise en main de Detroit Become Human est simple, c’est d’ailleurs très étonnant étant donné la complexité du jeu pour les prises de décisions. Comme à l’accoutumé, les actions à réaliser en jeu, se font par des mouvements spécifiques des joysticks ou du pad tactile de la manette DualShock 4 qui est d’ailleurs parfaitement exploité. La gâchette R2 figera le temps et vous donnera les objectifs en cours à réaliser et ceux à trouver ou tout du moins, leur nombre. Vous pouvez être un petit peu guidé en utilisant R2 qui montrera également quelques éléments à découvrir, matérialisés d’une couleur orange. Enfin les gâchettes permettront d’avancer ou de remonter le temps en mode détective, ce qui vous sera utile pour trouver des indices, symbolisés dans une portion de la ligne de temps du mode détective.

Malheureusement, même si nous avons pu jouer au jeu, il n’y a pas encore de date de sortie prévue pour Detroit Become HumanTout ce que nous pouvons dire c’est que le jeu est très prometteur Quantic Dream et David Cage ont encore monté le niveau d’un cran pour les jeux interactifs après de très bon Farhenheit, Heavy Rain et Beyond Two Souls.

LAISSER UN COMMENTAIRE