Fiche technique de Dragon Ball Xenoverse 2 :Dragon Ball Xenoverse 2 sur Nintendo Switch

Développeur : Bandai Namco Entertainment
Éditeur : Bandai Namco Entertainment
Date de sortie : 22 septembre 2017 sur Nintendo Switch
Type : Combat
Langue : anglais/japonais sous-titré français
Multijoueur : oui
Version testée : Nintendo Switch

Voilà pratiquement un an que Dragon Ball Xenoverse est sorti sur nos consoles PS4, Xbox One et sur PC. Aujourd’hui, cet opus laisse progressivement sa place au nouveau titre de la licence exploitée par Bandai Namco, Dragon Ball FighterZ. Mais avec l’arrivée de la Nintendo Switch, et n’ayant toujours pas confirmé son prochain jeu de Super Guerriers sur cette console, Bandai Namco déboule avec une version spéciale « Switch » de son Xenoverse 2. Mais la formule peut-elle réellement s’adapter à la console de Big N tant sur TV qu’en mode portable?

Si vous ne connaissez pas encore la série de Xenoverse, il s’agit d’un tout nouveau concept amené sur console il y a de cela près de 3 ans avec un premier titre qui proposait aux joueurs d’incarner un personnage intégralement personnalisé selon leurs goûts parmi plusieurs races dont les Terriens, Saiyens mais aussi la Race de Buu, les Namek ou la race de Freezer. Votre rôle, en tant que patrouilleur intergalactique, est de protéger le déroulement des événements officiels de la saga Dragon Ball Z de tout changement historique causés par un duo de méchants inédits dans la série, Mira et Towa. Dans Xenoverse 2, les joueurs duDragon Ball Xenoverse 2 bêta premier opus peuvent réincarner un personnage à l’esthétique identique à celui créé dans le premier, ou démarrer une nouvelle aventure avec un personnage recréé de toutes pièces. Vous commencez cette fois l’aventure dans la peau d’un nouveau policier du temps. Votre ancien personnage fait toujours partie de l’histoire, mais, cette fois, en tant que PNJ puisque celui-ci sera en faite le héros de Conton City (anciennement TokiToki). C’est d’ailleurs sur ce point que votre sauvegarde de Dragon Ball Xenoverse 1 interviendra, et vous permettra de transférer l’apparence de votre personnage pour en faire la statue inauguratrice du centre-ville. Dans cette nouvelle aventure, vous vous rendrez vite compte qu’il ne fallait pas laisser traîner Mira et Towa trop longtemps après une première altération de l’histoire. Le nouveau duo maléfique – spécialement créé pour la série de jeux, s’est emparé de plusieurs ennemis de Son Goku pour les manipuler et les mettre à leurs services. Tous ces ennemis comme Janemba, Cooler, Broly, Thalès et autres se mettront à intervenir dans des moments clés de l’histoire de Dragon Ball Z pour y mettre un fameux désordre. Votre rôle sera donc d’écarter au mieux cette nouvelle menace, mais attention, vos ennemis seront bien plus agressifs que dans la saga originale. Le pouvoir de Towa les aura rendus plus forts, ce qui justifie leur aura mauve, le symbole sur leur front et leurs yeux rouges qui ne présagent rien de bon… pour vous!

Un saiyan dans ta poche

Si l’expérience Xenoverse 2 semble aux premiers abords assez intacte par rapport aux versions console précédentes, le jeu souffre sans grande surprise d‘un aliasing assez important, tant sur le dock HDMI qu’en mode portable. Sans non plus être une vraie catastrophe, les joueurs ayant pu tester l’épisode de l’an passé pourraient être choqués par la différence. Néanmoins, d’un regard plus neutre, les nouveaux arrivants dans la série Xenoverse devraient pouvoir trouver leur bonheur tant le level-design reste moderne et plutôt pointu pour un jeu estampillé Nintendo. Nous noterons aussi une petite diminution de performance du soft sur Nintendo Switch lorsque nous nous retrouvons à Conton City. C’est à peu près le seul lieu du jeu qui fera ramer la console occasionnellement. Nous pouvons aisément pointer du doigt le nombre de PNJ à générer par la console, et surtout ceux des autres joueurs si vous vous êtes connectés aux serveurs du jeu. Dragon Ball Xenoverse 2 sur Nintendo Switch reste partout ailleurs relativement fluide et maniable.

Pour ce qui est des combats à proprement parler, l’expérience de jeu reste très similaire, tant au Joy-Con qu’au Pro Pad. Ceci dit, une fois les deux Joy-Con séparés, comme cela est le cas pour tous les jeux de combat sur Switch, la maniabilité devient rudement plus complexe et moins confortable. C’est pourquoi l’achat d’une deuxième paire de Joy-Con reste vivement conseillé pour un confort de jeu plus flexible par rapport au catalogue de jeu de la nouvelle Nintendo.

Dragon Ball Xenoverse 2La bonne surprise?

Dragon Ball Xenoverse 2 sur Nintendo Switch est donc une bonne surprise. Le jeu ne reste certes pas intact pour ce passage au mode « jeu portable » avec un aliasing très présent et quelques petits soucis de framerate, mais l’expérience de jeu globale reste très satisfaisante et délivre une bonne dose de combats enragés. La Switch opte ainsi pour une framerate de 30 fps contre 60 fps sur console, ce qui reste suffisant pour un portage de cette envergure. Le jeu reprend de plus tout le contenu du jeu original comme les missions expert, le mode histoire, les quêtes secondaires et un mode en ligne et coop pour les missions secondaires. Pouce vert pour le petit ajout des développeurs qui sont parvenus à exploiter le motion control des Joy-Con pour permettre aux fans les plus téméraires de reproduire certaines super attaques avec les mouvements réalisés par les personnages dans la série originale!

Retrouvez notre test complet de Dragon Ball Xenoverse 2 à cette adresse

Points positif:

  • Un jeu globalement très fluide
  • Une expérience de jeu pratiquement intacte
  • Une bonne liste de personnages
  • Black Goku d’entrée de jeu dans le roster
  • Le motion control exploité
  • Tout le contenu de la version originale est présent

Points négatif:

  • Quelques ralentissements dans le HUB principal
  • Un aliasing très présent
  • Peu maniable avec un seul Joy-Con

 

APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
8
PARTAGER
Article précédentTEST – Nintendo SNES Mini, un retour en force?
Article suivantHorizon Zero Dawn: The Frozen Wilds dévoile ses environnements
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE