Fiche technique de Project Cars 2:Project Cars 2 disponible sur PS4 Xbox One et PC

Éditeur : Bandai Namco Entertainment
Développeur : Slightly Mad Studios
Date de sortie : 22 septembre 2017 sur PS4, Xbox One et PC
Type : Course / simulation
Multi : oui
Langue : français

Deux ans nous séparent du premier Project CARS sur PC et consoles. Le jeu tout droit sorti du studio britannique Slightly Mad Studio ne voulait pas rater le coche pour sa sortie face à une menace Forza / Gran Turismo déjà bien incrustée dans la culture des joueurs. Pour se faire, les développeurs n’ont pas hésiter un seul instant à faire maturer leur opus entre les mains de la communauté PC par le biais de la plate-forme World of Mass Development sur laquelle les as du volant de salon pouvaient se procurer le titre pour un prix très raisonnable tout en profitant d’alpha successives avec lesquelles Slightly Mad Studios pouvaient obtenir un feeback de qualité de la part de la communauté PCiste.

Mais cette fois, c’est un titre plutôt axé vers les joueurs consoles que les développeurs ont décidé de mettre en place avec l’arrivée de Project CARS 2, qui doit cette fois tirer son épingle du jeu s’il ne veut pas se faire effacer par Forza 7 et Gran Turismo Sport de sortie quelques semaines après. Plutôt que de nécessiter un équipement exemplaire pour une conduite propre, ce deuxième titre permet de contrôler le véhicule avec bien plus d’aisance une fois la manette en mains. Cependant, les puristes ne doivent pas s’en faire. Project CARS 2 parvient tout de même à garder l’expérience de jeu intacte une fois le volant branché et propose même quelques améliorations dans sa conception pour que l’immersion soit à nouveau des plus optimales. Le choix est ensuite entre vos mains avec une large sélection de véhicules avec, pour certaines, les livrées de compétition officielles.

Le mode Carrière, assez similaire à son prédécesseur, propose aux joueurs d’incarner un jeune pilote se frayant un chemin vers la gloire, parcourant de multiples disciplines pour arriver jusqu’aux catégories maîtresses comme les LMP1, les monoplace ou encore le Rallycross. Le jeu propose d’ailleurs un bon éventail de tracés dont la quasi-totalité sera sous-licence officielle comme le circuit de Spa-Francorchamps que nous affectionnons particulièrement. Ceci dit, une fois toutes les conditions réunies pour mettre les pieds dans une catégorie supérieure, le jeu ne propose pas de réelle différence entre chaque écurie, et élimine donc toute dominance de couleur en course. Ceci peut à la fois être un point positif Project CARS 2 carrièrecomme négatif. Ainsi, chaque écurie démarre la saison sur un pied d’égalité, et nous ne pourrons donc jamais être sûrs de la dominance de l’une ou l’autre. Par ailleurs, certaines marques de voiture que nous avions l’habitude de voir décrocher la victoire maintes vois se voient un peu désacralisées par ce système. Project CARS 2 est donc en un sens réaliste, mais parvient a faire abstraction de cette hiérarchie entre écuries. D’autre part, si le Kart ou le défi Ginetta Juniors n’est pas votre tasse de thé, le mode Carrière permet de sauter jusqu’à 3 catégories de course. Il est par conséquent possible de débuter votre aventure de jeune pilote en Proto C, LMP3 ou en compétition Renault RS01 par exemple. Le choix est donc entièrement vôtre!

L’IA, un sujet sensible des simulateurs

C’est une fois manettes en main qu’on se rend aussi compte que Slightly Mad Studio a apporté un soin tout particulier aux sensations de conduite. Même si le jeu n’est pas exempt de défauts techniques comme de petites erreurs de pénalités ou de génération de temps comme l’orage en course libre qui a visiblement quelques difficultés à se mettre en place, le jeu se focalise vers un système de conduite donc plus ouvert aux manettes. Ceci s’exprime d’une part par la réaction de la voiture en fonction de la pression avec laquelle vous appuyez sur vos gâchettes de frein/accélération, mais surtout par les nombreuses possibilités de customisation de l’IA. Initialement, celle-ci est sans doute l’une des meilleures tous jeux de Project Cars 2 et son IA au topsimulation confondus (mais malgré tout inférieure à celle d’Assetto Corsa de 505 Games). Néanmoins, il possible de paramétrer l’agressivité et la difficulté de celle-ci. Ces options feront indéniablement varier le comportement de toutes les voitures jusqu’à arriver à un stade où celles-ci se préoccuperont bien plus de vous, ce qui empêchera à la fois l’effet de file indienne faisant les cauchemars de tous les adeptes des jeux du genre, mais aussi de cabosser votre voiture dès les premières secondes par des effets de bouchons pour cause de freinage tardif. Ceci dit, on déplorera tout de même le manque d’effets de changement de météo sur les performances de celle-ci, ce qui prouve une fois de plus que rien ne vaut une bonne partie en multijoueur.

Avez-vous fait le plein?

En parlant de gestion de dégâts, Project CARS 2 reste ici très bon. Une fois cette option activée, les dégâts peuvent provoquer plusieurs conséquences sur votre voiture et la difficulté de conduite. En course, ceci se résume à l’usure des pièces motrices, des pneus, le niveau d’essence et vous pourriez même avoir affaire à quelques pannes activées de manière aléatoire pour une expérience des plus réalistes. Attention tout de même à la météo du jeu, qui influencera fortement le comportement de votre voiture. En effet, chaque ambiance provoquera un comportement bien distinct des autres de la part de votre voiture. Alors qu’autrefois les jeux de simulation faisaient difficilement la différence entre un temps pluvieux ou ensoleillé, Project CARS 2 semble ici adapter l’adhérence de votre véhicule aux conditions climatiques de la plus belle des façons. À titre d’exemple, un tour de circuit en McLaren 720S sous temps neigeux s’est avéré très fastidieux. L’adhérence était ici pratiquement nulle, et chaque coup d’accélération un peu trop brutal se résumait à un donut magistral ou une rencontre avec le mur.

Project CARS 2, c’est aussi une belle prouesse graphique. Une fois de plus, le jeu reste très beau. La modélisation des voitures est impeccable et les reflets de lumière sur la carrosserie sont au top, peu importe la météo. Nous pourrions juste reprocher à cet opus d’avoir un peu bâclé les cockpits des bolides et d’en proposer une vue un peu décevante de ce que propose ses concurrents. Les tableaux de bord peuvent en effet parfois paraître un peu pixelisés et la lumière se reflète ici de manière moins naturelle. Mais le jeu reste malgré tout l’un des plus beaux proposé actuellement sur toutes les plates-formes de jeu. Rappellopns aussi que celui-ci est compatible avec les casques PC Oculus Rift et HTC Vive, mais que Sony ne permet pour l’instant pas son utilisation sur le PS VR (faute à Gran Turismo Sport, LA grosse exclu Sony?). Peut-être cette option arrivera-t-elle sous forme de DLC dans un futur proche tout comme l’excellent DiRT Rally?

Les cockpit de Project Cars 2

Le nouveau simulateur des britanniques de Slightly Mad Studios frappe donc à nouveau très fort en proposant un jeu plus complet que le précédent. Se reposant sur les nombreux feedbacks reçus par la communauté PC lors du développement du premier titre et de la succession de correctifs appliqués après sa sortie, les développeurs ont su fournir un deuxième opus très opérationnel d’entrée de jeu. Seuls quelques petits bugs restent à corriger, mais l’expérience de la simulation est bien là, ne perdant en rien de son ADN et s’ouvrant même encore plus aux joueurs console qui se sentaient un peu lésés il y a deux ans à moins de ne posséder un bon volant.

Points positif

  • Un jeu très globalement très joli
  • Un large choix de voitures et circuits officiels
  • Un mode carrière bien rôdé
  • Plusieurs disciplines présentes
  • Un jeu plus ouverts aux manettes
  • Une conduite très immersive au volant
  • Un sound design extraordinaire
  • Une IA paramétrable et franchement très opérationnelle

Points négatif

  • Une vue cockpit peu satisfaisante
  • Quelques petits bugs en course


SITE OFFICIEL DE PROJECT CARS 2


 

LAISSER UN COMMENTAIRE