Fiche technique de Pokkén Tournament DX:pokken tournament dx nintendo switch box art

Éditeur : Nintendo
Développeur : Nintendo
Date de sortie : 22 septembre 2017 sur Nintendo Switch
Type : combat
Multi : oui
Langue : français

Après avoir fait un premier tour sur les bornes d’arcade au Japon, Pokkén Tournament a fait son arrivée sur Nintendo Wii U dans un calme particulièrement étonnant au vu de la popularité de la franchise auprès des fans du constructeur nippon. Mais il est moins surprenant de constater que ce démarrage timide est en réalité dû aux faibles ventes de la console dont le concept n’a finalement pas eu le même succès que son aînée, la Wii. Mais Nintendo ne compte pas en rester là et nous propose à nouveau cette année son jeu de combat Pokkémon sur la toute nouvelle Nintendo Switch qui, a contrario, se fait désirée auprès des adeptes de la marque tant la production reste faible.

Pokkén Tournament DX, c’est donc une sorte « d’Ultimate Edition » du jeu de combat Pokkén Tournament avec, bien entendu, son lot de nouveautés, le tout  remodelé pour être à la fois un jeu portable et un jeu pour console de salon, comme le veut le concept de la Switch. Cette nouvelle version portée sur la nouvelle console du géant japonais rencontrera-t-il cette fois plus de succès?

La nouveauté pour séduire

Pokkén Tournament avait tout pour plaire sur Wii U. Le jeu proposait des mécaniques de gameplay accessibles et pourtant complètes. Le titre mélange à la fois des séquences de combat en 3D comme en 2D et allie une jolie liste de combos à des attaques ultimes relativement bien animées venant apporter un côté dynamique aux affrontements. Alors qu’une fois lancé le jeu offre déjà la possibilité d’incarner n’importe quel Pokémon du line-up, le réel intérêt du jeu restera d’enchaîner les victoires afin d’améliorer les attributs de ses petits monstres, de customiser son avatar d’affronter d’autres joueurs en ligne et ainsi rentrer dans une véritable communauté compétitive au seuil de l’eSport.

Pokkén Tournament DX et son gameplay accessible mais incisifCeci dit, DX amène lui aussi son lot de nouveautés, comme la dimension des clans en ce qui concerne le mode multijoueur. Comme vous pouvez vous en douter, rejoindre un clan vous octroiera de succulents bonus d’expérience si vous vous battez avec bravoure pour votre équipe. En marge de cette première méthode d’acquisition plus rapide d’XP, nous noterons l’arrivage des défis qui se renouvelleront de manière quotidienne. Ces deux nouvelles mécaniques forceront ainsi le joueur à se diriger un peu plus dans le côté compétitif de Pokkén Tournament. Intelligent lorsque l’on sait que le multijoueur deviendra payant sur Switch en 2018!

Mais ce n’est pas tout, Nintendo a aussi jugé bon d’amener la meilleure expérience Pokkén Tournament possible sur sa console flambant neuve. Pour se faire, l’éditeur y a incorporé l’intégralité du roster, à savoir 21 Pokémon dont 5 exclusifs dont Cizayox, Darkrei, Pingoléon, Cradopaud ou bien Archéduc, un Pokémon inédit à cette version. Même si nous trouvons que le line-up de DX reste malgré tout assez faiblard et les différences de gameplay entre Pokémon assez peu contrastées que pour justifié une liste si restreinte, il est tout de même bon de se battre avec des créatures autrefois uniquement réservées pour les bornes d’arcade au Japon. Un petit privilège Switch qui reste le bienvenu pour tous.

Darkrai rejoint le line-up de Pokkén Tournament DXLe mode portable, un plus pour la gloire?

Côté esthétique, Pokkén Tournament n’a bien sûr pris aucune ride. Le jeu reste très jouable en mode portable comme lorsque la console est branchée sur son socle HDMI et la fluidité du pépère est très satisfaisante. Malgré tout, comme la plupart des jeux nerveux de la Switch, Pokkén est peu maniable lorsque deux joueurs décident de se lancer dans un affrontement à Joy-Con unique. Les manettes détachables de Nintendo sont en effet assez petites, surtout pour un jeu de combat aussi dynamique. Nous recommanderons vivement l’utilisation d’un Pro Pad pour une maniabilité optimale. Ceci dit, nous pourrions reprocher au titre d’être assez bâclé dans les animations des plus grosses attaques des Pokémon. Si celles-ci sont colorées à souhait et offrent de superbes explosions à l’écran, force est de constater que 60% de la masse de lumières créée par ces offensives est fortement pixelisée, comme pour combler un manque d’implication dans le détail de la chose.

Pokkén Tournament DX semble vouloir prouver qu’il reste l’un des meilleurs jeux de combat de chez Nintendo. Le titre reprend donc la formule proposée sur Wii U et se repose sur ses acquis pour tenter de convaincre un plus large public sur une console qui se vend incontestablement bien plus que la Wii U en son temps. Pokkén Tournament DX amène néanmoins quelques nouveautés très sympathiques pour pimenter l’expérience de jeu de son utilisateur par l’intégration de défis quotidiens et les recrutements de clan comme pour influencer le joueur à s’impliquer le plus possible dans le jeu de combat et ainsi éviter la redondance. Paris réussit pour Pokkén qui parvient à proposer son gameplay nerveux et très fluide sur une console qu’il est possible d’emmener partout avec nous. Il ne reste plus qu’à espérer que ce titre parvienne à trouver le public qu’il mérite à côté de la menace Smash Bros.

Points positifs:

  • Une fluidité irréprochable
  • Un jeu globalement joli
  • Un roster amélioré
  • De chouettes nouveautés augmentant la durée de vie du jeu
  • Les méga-évolutions, jouissives!

Points négatifs

  • Le manque de contraste entre le gameplay de chaque Pokémon
  • … et donc un line-up qui reste un peu faible
  • Des animations pixelisées lors des grosses attaques
  • Peu jouable sur un seul Joy-Con


SITE OFFICIEL DE POKKÉN TOURNAMENT


 

APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
7,5
PARTAGER
Article précédent4wearegamers : le recrutement ouvre ses portes !
Article suivantHorizon Zero Dawn Game of the Year Edition prévu pour fin d’année
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

2 COMMENTAIRES

  1. Très bon test, c’est vrai que la portabilité de la console est un vrai plus, je me verra bien jouer à ce jeu dans le tram ou le bus. Après c’est un peu contradictoire de parler de fluidité irréprochable et d’animations pixelisées lors des grosses attaques non ? Même si j’ai très bien compris les différents points soulevés ! Continuez votre très bon travail !

    • Hello, merci pour ton feedback 🙂 Ce n’est pas tellement contradictoire, non. Le jeu tourne à un nombre de fps très constant sur la console mais cela n’empêche visiblement pas les attaques d’êtres très pixelisées en leur centre.. Bizarre et dommage à la fois :/

LAISSER UN COMMENTAIRE