En 2014, Bethesda et Machine Studios nous livraient Wolfenstein: The New Order, un fier retour de la célèbre franchise FPS ayant rencontré un joli succès qui lui valut un an plus tard une extension stand-alone baptisée Wolfenstein: The Old Blood et non moins surprenante. Pour faire court, Wolfenstein plonge le joueur dans une situation fictive dans laquelle les nazis ont remporté la Seconde Guerre mondiale et dominent maintenant le monde entier. Un scénario bien entendu catastrophique qui poussa le capitaine William « B.J. » Blazkowicz à fonder une petite équipe de résistants prêts à tous les sacrifices pour attaquer le cœur battant de ce régime ne laissant aucune place à la tolérance et faisant de la terreur un mode de vie.

Mais ce 27 octobre 2017, c’est toujours sous la griffe de Bethesda que Blazkowicz revient dans une aventure qui nous fera cette fois voyager en Amérique, toujours occupée par les nazis, afin d’y découvrir de terribles secrets de guerre qui pourraient faire de l’Allemagne nazie une nation intouchable et aux moyens de pression pouvant mettre en danger la planète tout entière. C’est avec un grand honneur qu’en ce mois de juillet, nous avons été conviés à nous rendre dans les charmants bureaux de Bethesda afin de pouvoir poser les mains sur non pas une, mais deux démos de Wolfenstein II: The New Colossus annoncé à l’E3 à peine un mois plus tôt.

Même si le développement et l’annonce de ce deuxième chapitre à part entière n’est qu’une demi-surprise au vu du succès de la première expérience « new-gen » de ce FPS nerveux, nous ne nous doutions tout de même pas du nombre de jolies surprises que ce Wolfenstein II: The New Colossus allait nous faire découvrir dans les chapitres « The Reunion » et « Roswell« 

THE REUNION

The Reunion n’est autre que le chapitre de Wolfenstein II: The New Colossus qui était jouable lors du salon américain E3 en juin dernier. C’est en réalité la meilleure mise en bouche que les petits gars de chez Bethesda pouvaient nous préparer puisqu’elle démarre directement au moment où Blazkowicz  se réveille d’un coma de près de 5 mois. Pendant cette longue période, le corps de notre soldat s’est lourdement affaibli, l’obligeant à se mouvoir dans une chaise roulante. Un moyen de déplacement peu pratique lorsqu’on se retrouve à devoir affronter des nazis futuristes quelques minutes plus tard…. Cette introduction nous rappelle forcément les débuts de notre commandant américain plongé dans un état second dans un asile en Pologne pendant des années, impuissant face aux Nazis remportant le guerre avant de rejoindre ses compagnons de la résistance. C’est donc une première petite heure de jeu qui nous embarquera à travers de nombreux couloirs resserrés et remplis de nazis desquels nous devrons nous échapper pour trouver un refuge où se restaurer et repartir au front de plus belle. Mais le plan ne se déroulera pas tout à fait comme prévu puisque vous tomberez nez à nez avec un vieil ennemi de The New Order.

Le gameplay de The Reunion est intéressant. Non pas parce qu’il vous met en face d’ennemis colossaux ou originaux, mais parce que ce chapitre vous apprend à ruser, tuer en silence et jongler avec vos armes et munitions en cas d’alerte ennemie. Dans Wolfenstein II: The New Colossus, les ennemis pourront en effet appeler plusieurs fois du renfort si vous ne nettoyez pas la zone assez vite, ce qui pourrait corser les choses. Cette fuite met alors à votre disposition plusieurs armes, mais aussi des pièges électriques qui pourront tuer des ennemis en attisant la curiosité de leurs coéquipiers et donc sans sonner l’alerte. Blazkowicz  étant en chaise roulante, le jeu vous donnera donc cette sensation que vous devriez éviter le conflit et ne pas faire de face à face trop brusques sans quoi vous pourriez mourir en moins de deux.

Notre preview de Wolfenstein II The New Colossus

The Reunion n’est évidemment pas le chapitre où l’on croisera le plus de nouveautés puisqu’il se situe au tout début de l’aventure The New Colossus. Toutefois, il nous en montre assez pour remarquer le travail des équipes sur les graphismes du jeu. Testé sur un PC Gamer et un écran qui semblait rendre une résolution de 2K, The New Colossus est beau, garde cette patte artistique propre aux créations Bethesda, mais c’est principalement dans les cut-scenes avec nos héros qu’il nous donnera une réelle sensation d’avancée pour le côté esthétique. De ce fait, le jeu donne vraiment une sensation d’implication émotionnelle de la part du joueur qui ne se contente dès lors plus uniquement d’incarner un soldat sans peur puisque William peut encore perdre des êtres qui lui sont chers, dont sa femme, enceinte de jumeaux. Vous rencontrerez par ailleurs quelques-uns de vos proches durant cette mission, des personnages aperçus dans le volet précédent. Un bon fan-service et des retrouvailles pleines d’émotions pour Blazkowicz  au milieu de ce monde froid et steampunk à souhait.

ROSWELL, SIÈGE SCIENTIFIQUE NAZI

Vous l’aurez compris, l’une des grosses nouveautés de ce nouvel opus est qu’il embarquera notre commandant Blazkowicz  en Amérique, et plus précisément à Roswell au Nouveau-Mexique dans la deuxième démo que nous aurons pu essayer une heure durant. C’est précisément à cet endroit que l’acolyte scientifique de notre protagoniste musclé nous fait part de la terrible découverte d’une technologie anti-gravité provenant, selon ses dires, d’un vaisseau extra-terrestre s’étant craché là bas des années plus tôt. Mais Blazkowicz  ne croyant pas un mot de ces sottises comprend la gravité de la situation et le danger que pourrait représenter cette technologie entre les mains des nazis. Notre soldat se précipite alors sur place, bombe nucléaire portable à la main, prêt à faire péter l’Oberkommando depuis son centre à Roswell, caché dans un large complexe sous-terrain. Mais une fois encore, les forces ennemies sont sur-développées et dangereuses. C’est aussi quelques minutes après avoir démarré notre mission exotique que nous ferons face à d’étonnants ennemis encore inconnus jusqu’alors.

Visitez Roswell dans Wolfenstein II: The New ColossusEn effet, Wolfenstein II: The New Colossus met en place un univers encore plus complexe que The New Order et donc rempli de nouveaux ennemis. Certains seront plus imposants que les autres, mais aussi bien plus divertissants puisque, selon l’ennemi en face de nous, une tactique de combat différente sera requise. Par exemple, des robots tout droit tirés de l’univers SF pourront apparaître devant vous. Même s’ils paraissent maigrelets, ceux-ci se déplacent de manière surnaturelle, réalisant des micro-téléportation et ne vous laissant que quelques instants pour les charger au shotgun ou les arroser à la mitrailleuse. D’autre part, nous retrouvons aussi ces énormes colosses disposant de deux pistolets laser incroyablement puissants. Ceux-ci ne donnent pas réellement l’impression de nous mettre mal lorsque nous sommes touchés puisque Blazkowicz  met un certain temps à tressaillir Wolfenstein II: The New Colossus introduit les hachettesaprès avoir reçu de gros coups, mais il descendront votre vie à une vitesse impressionnante. Restez donc calmes, observez les environs, contournez votre ennemi et visez les parties de con corps qui ne sont pas recouvertes d’une épaisse couche métallique.

Variant toujours entre action et infiltration, The New Colossus présente aussi une jolie nouveauté, la hachette. Inutile de vous décrire cet objet tranchant, mais sachez qu’il sera à vos côtés durant les missions de notre héros pour éliminer de manière violente, mais silencieuse les nazis qui pourraient compromettre votre couverture. A l’instar des grenades, les hachettes sont des projectiles que vous retrouverez de temps à autre dans le décor du jeu; sous les bureaux, dans des caisses, sur les ennemis… Il faudra donc utiliser celles-ci à bon escient, tout comme les munitions d’armes qui seront à certains moments assez limitées.

A deux, c’est mieux!

Afin de varier les plaisirs de jeu, mais aussi rendre Blazkowicz  toujours plus redoutable, le jeu permet aux joueurs d’à nouveau utiliser deux armes à la fois, peu importe leur type. Par exemple, nous pouvons prendre dans la main gauche un pistolet relativement silencieux pour éliminer quelques nazis éparpillés sans donner d’alerte, et dans la main droite une mitrailleuse lourde au cas où les choses dégénèreraient. Même s’il est physiquement impossible de manier ces deux armes à la fois dans la vraie vie, cela surenchérit l’action du jeu pouvant parfois ressembler à une véritable boucherie nazie.

Ce Wolfenstein II: the New Colossus reprend donc l’univers captivant introduit par The New Order et The Old Blood en apportant plusieurs nouveautés dans le gameplay et sur le plan esthétique. On notera par exemple les efforts du studio pour rendre l’expérience toujours plus sanguinaire et bourrée d’action. Le jeu parait également plus vivant que jamais. Les personnages ont des expressions faciales désormais plus naturelles et un regard plus vivace. Les objets telles que les munitions, les soins ou l’armure sont maintenant placés dans le décor de manière plus naturelle, sans donner cette impression d’avoir été abandonné au beau milieu du chemin exprès pour que vous les ramassiez. Autre exemple, les objets cachant des ressources se brisent également de manière plus réalistes. En gros, tout l’univers du jeu aura été amélioré de façon considérable pour donner une véritable expérience digne de nos consoles habituelle, The New Order ayant traîné avec lui des versions PS3 et Xbox 360 bridant le développement général du soft.

D’un autre côté la bande-son et les nombreuses rencontres entre Blazkowicz , de nouveaux personnages, mais aussi d’anciens camarades ajoutent un superbe filtre de sensibilité venant délicatement recouvrir cette aventure encrée dans un monde ne laissant aucune place à la pitié, la compassion ni même l’amour. L’Allemagne Nazi a remporté la Guerre, vous leur avez mené la vie dure ces dernières années, mais le combat n’est pas fini. La machine de guerre allemande s’attaque maintenant à l’Amérique et menace le monde. Armez-vous, prenez votre courage à deux mains et foncez sur ces ennemis qui nous délivrent un énorme sentiment de satisfaction dès qu’on les ratatine!


SITE OFFICIEL DE WOLFENSTEIN II: THE NEW COLOSSUS


 

LAISSER UN COMMENTAIRE