Après nous avoir proposé plusieurs séries DC Comics comme Arrow, Flash, Smallville, Gotham ou encore DC’s Legends of Tomorrow, c’est en 2015 que sortait une autre série télévisée sur un héros encore peu exploité par DC Comics et Warner Bros sur nos écrans, Supergirl. Après un succès mitigé pour certaines séries comme DC’s Legends of Tomorrow ou, en contraste avec cette dernière, Arrow qui rencontra un assez grand succès, Allison Adler cru bon de prendre les paris et réaliser les aventures de Supergirl sous format épisodique.

C’est ainsi qu’il s’empara d’un casting plutôt surprenant avec quelques têtes connues dans le milieu comme Chyler Leigh Potts (Greys Anatomy) qui interprète ici le rôle d’Alex Danvers, la sœur adoptive de la kryptonienne Kara Zor-El. Cette dernière est d’ailleurs elle aussi interprétée par une habituée du cinéma, Melissa Benoist, ayant participé au film Whiplash.

Alex, soeur adoptive de SupergirlLes débuts fracassants de Supergirl

Dans cette première saison de Supergirl fraîchement sortie en version française chez nous, nous retrouvons donc la jeune Kara Zor-El ayant emprunté le nom de Kara Danvers, du nom de sa famille adoptive, à l’aube de sa vie de justicière. A ce moment, Kara n’a que 24 et ne se doutait pas de ce qui aurait pu la pousser à quitter sa vie paisible d’assistante dans un grand média de National City pour devenir l’héroïne que nous connaissons. C’est donc loin de la vie d’action que mène son cousin Superman que Kara a décidé de mener la sienne, jusqu’au jour où, dans les mêmes circonstances que son cousin, elle fut poussée à utiliser ses pouvoirs de kryptonnienne longuement cachés au fond d’elle.

Supergirl fait ses débutsC’est à partir de ce moment que la jeune Kara comprend que tout va changer autour d’elle. Elle devra donc se créer des alliés, mais aussi compter sur ses amis et sa famille pour affronter tous les dangers qu’elle vient d’attirer sur elle après l’agitation qu’elle aura créée dans la ville normalement si paisible de National City.

DC a l’eau de rose?

C’est au final avec une transition brillamment intégrée au scénario que la série ne tarde donc pas à mettre en place l’action et les toutes premières aventures de la jolie Supergirl, déjà probablement idolâtrée par les jeunes fillettes de papas fans de DC Comics. Après avoir testé ses pouvoirs, la jeune Kara ne rêve que d’une chose, d’être une héroïne indépendante sachant maîtriser ses pouvoirs afin de protéger sa ville natale sans avoir recours à son cousin de la ville voisine.

Mais ne vous y méprenez pas, sous ses airs de série à l’eau de rose entre les problèmes de coeur entre Kara et ses deux amis proches, la série Supergirl sait maintenir un rythme d’action assez soutenu au fil des épisodes, en ne laissant que quelques brefs coups de mous dans le déroulement de l’histoire pour justement faire place à quelques petites querelles rappelant au spectateur le côté malgré tout humain de notre extra-terrestre. Sur plus d’une vingtaine d’épisodes, la série parvient à nous divertir sans redondance. Mais après conclusion, nous ne pouvons que souhaiter que l’action prenne le pas sur les querelles d’amour pour ne pas voir Supergirl catégorisée comme une sorte de feux de l’amour pour super-héros.

Supergirl, une aventure à l'eau de rose?Même si de temps à autre nous pouvons ressentir un manque de budget dans le tournage de la série à travers des effets spéciaux assez mal réalisés, des ballets aériens manquant de punch et nous donnant réellement la sensation que Supergirl est accrochée à une corde invisible, les jeux d’acteur et les plans de caméra son néanmoins très bons.  On regrettera aussi une VF parfois maladroite avec quelques intonations bizarres, mais au final, c’est plutôt le rythme soutenu des événements de National City qui nous maintiendra scotché devant l’écran. Et puis, toutes les bonnes séries ont connu des débuts mitigés et ne peut que se bonifier au fil des saisons.

Si certains pourront trouver les scènes de querelles amoureuses ou familiales de Kara assez barbantes, d’autres seront satisfaits par l’interprétation exquise de Supergirl et le script de manière générale. Non, Supergirl n’est pas encore une série parfaite, se perd parfois dans quelques vieux clichés de super-héros et pourrait diviser les fans de DC Comics. Ceci dit, nous sommes loin de la catastrophe et nous ne demandons qu’à voir l’évolution que cette série prendra. La base de la série est fièrement posée avec cette saison 1 et il ne reste plus au réalisateur qu’à diriger le scénario d’une façon digne des comics. Pour notre verdict, il faudra attendre la sortie française de la saison 2, et la saison 3 sur le point d’être diffusée outre-Atlantique.

APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
8
PARTAGER
Article précédentTEST – Little Nightmares : Secrets of the Maw Chapitre 1
Article suivantDumbo sera adapté au cinéma par Tim Burton
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE