Fiche technique de Ever Oasis :Foche technique de Ever Oasis sur Nintendo 3DSÉditeur : Nintendo
Développeur : Grezzo
Date de sortie : 23 juin2017 sur 3DS
Type : RPG / Aventure
Multi : non
Langue : Textes français

Ever Oasis est né du créateur de la saga des Mana qui, depuis lors a eu l’opportunité de briller à travers plusieurs remaster de jeux Zelda chez Nintendo. Son nouveau studio Grezzo ainsi fondé à la suite de l’abandon progressif de sa saga phare, Koichi Ishii a pu se pencher sur la création de ce tout nouveau RPG exotique destiné à la Nintendo 3DS. Ever Oasis adopte donc un univers très original en plein coeur du désert, et plus précisément dans une oasis naissante que vous serez amené à gérer.

Le désert d'Ever Oasis, hostileC’est après une petite cinématique d’introduction rapide, mais assez lourde de sens émotionnellement pour notre petit héros, vous voilà à la découverte d’un nouveau point d’accueil pour votre future oasis. En tant que chef, vous devrez vous lier à un génie de l’eau appelé Esna.

A partir de ce ridicule point d’eau qui sera en réalité le véritable cœur de votre oasis, vous fonderez tout un village abritant tout étranger souhaitant contribuer à son expansion. Ces nouveaux habitants arriveront par vagues régulières et apporteront avec eux leur lot de quêtes et quêtes secondaires. Parmi eux, quelques Manchouettes viendront à la recherche de bonnes affaires avant de repartir dans leur coin sans réclamer leur reste. Ces PNJ prenant la forme de petits hiboux seront très utiles au système économique de votre QG puisqu’ils ne sont uniquement destinés qu’à acheter dans les commerces de votre oasis, appelés les Boutifleurs.

Ceux-ci seront petit à petit construits par les nouveaux habitants satisfaits de vos services. Ces boutiques vous aideront à récolter une monnaie in-game appelée aquagemmes et qui seront donc utiles pour vos dépenses en vivres, constructions et autres. Bref, pour faire vivre votre oasis! Attention que les boutifleurs viendront de temps en temps à tomber à court de ressources. A titre d’exemple, un vendeur de fruits vous exigera que vous aillez récolter quelques vivres dans la région désertique et hostile de Vistrahda ou dans les plantations de votre oasis pour renflouer les rayons et pouvoir rouvrir ses portes aux manchouettes. Toute cette gestion de boutiques n’est au final pas bien compliquée et sera expliquée à travers un petit tutoriel agréable dès le début du jeu.

Construisez des boutifleurs dans Ever OasisS’il y a bien une chose pour laquelle Ever Oasis n’est pas très intéressant, c’est pour sa narration. Le titre met en effet rapidement en place l’ennemi, « le Chaos« , représenté par des créatures possédées par un maléfice et rôdant dans tout le désert à la recherche de la moindre vie à anéantir. Concernant la situation sociale de notre héros, nous n’en savons que très peu puisque le jeu n’en fait que brièvement allusion lors de la cinématique d’introduction du jeu, ou lors de quelques petits dialogues à certains moments du jeu. Ceci dit, Ever Oasis comporte bien un mode campagne plutôt copieux, rempli de quêtes plus ou moins scriptées et divertissantes. Tout ceci est rythmé avec une bande-son reposante et drôlement bien réalisée, mais aussi animée de décors franchement soignés, d’une modélisation proche de l’excellent Yo-Kai-Watch.

En début de test, nous vous parlions d’un côté RPG qui se traduit par la gestion de l’oasis, mais aussi les combats. Oui, Ever Oasis comporte des combats inévitables lors de l’exploration de Vistrahda. Le monde extérieur est effectivement riche en ennemis, et les combats se réalisent en temps réels. Lorsque vous frôlez un ennemi d’un peu trop près, celui-ci commencera à vous poursuivre jusqu’à l’affrontement ou votre fuite. Ces rencontres se feront donc de manière assez dynamique pour un RPG 3DS, même si la gestion de la caméra au petit joystick de la console portable est assez fastidieuse. Ceci dit, le système de combat comporte une option de ciblage automatique, mais la vue derrière notre héros peut sembler bizarre à certains moments. Côté coups portés aux opposants, ils sont répartis en 4 interactions: les attaques légères, les attaques lourdes, les magiques, mais aussi les roulades d’esquive. Oui, Ever Oasis cache bien son jeu sous ses airs de gestion d’oasis paisible puisque le jeu s’articule autour de cette construction d’abri désertique et les combats de manière très équilibrée. Remarquable!

Le système de combat dans Ever Oasis, un vrai plaisirPensiez-vous que le jeu était aussi simplement construit? Que neni! Ever Oasis comprend aussi plusieurs énigmes, mais aussi des donjons, une patte peu étonnante venant d’un studio ayant travaillé sur plusieurs Zelda. Ceux-ci sont représentés par des cavernes différentes, remplies d’ennemis et où nous pouvons au final retrouver un boss à combattre. Celui-ci vient avec son lot de loot intéressant pour la prospérité de l’oasis. Par la gestion 3D de la caméra, ces endroits paraissent aussi impressionnants par leur envergure, mais sur plan 2D, ces cavernes sont assez pauvres en salles, mais ce point de vue en perspective reste intéressant dans sa gestion pour donner une bonne consistance au décor.

Ever Oasis est un RPG très réussi avec un contexte pour le moins original. Cette nouvelle franchise parvient à mélanger la gestion à une aventure entrainante et dont les moments de combats sont bien équilibrés par rapport à tout le reste. Nous obtenons donc un cocktail original avec des mécaniques de jeu claires, bien expliquées au moment opportun et présentées avec soin. Côté esthétique, le titre peut faire rougir la concurrence avec des environnements 3DS assez jolis, mais nous regretterons tout de même un peu le petit manque d’étendue du désert et ses donjons. Malheureusement, le jeu souffre légèrement de soucis de caméra et de ciblage lors des affrontements à l’extérieur, mais aussi d’une sensation de scénario bâclé et peu enrobé, servi à la va-vite avec quelques maigres cinématiques muettes.

Points positifs:

  • Des mécaniques de gestion agréables et compréhensibles
  • Des décors en 3DS plaisants
  • Une direction artistique mignonne
  • Un monde extérieur explorable
  • Un système de combat dynamique et des donjons
  • Une bonne durée de vie et rejouabilité
  • Libre choix entre personnage féminin ou masculin au début du jeu
  • Une customisation du personnages par l’achat de costumes

Points négatifs:

  • Une caméra dure à gérer en mode exploration
  • Les quêtes annexes un peu répétitives
  • Un scénario un peu trop vite mis en place

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here