Fiche technique de Ultra Street Fighter II:


Éditeur
 : Nintendo
Développeur: Capcom
Style:
Combat
Date de sortie : 26 mai 2017 sur Nintendo Switch
Multi : oui
Langue : Français

Nous voilà en 2017, plus de 23 ans après la sortie du très célèbre jeu de combat Street Fighter 2: The New Challengers sur SNES. Après autant d’années, la recette de ce jeu mythique est tout autant efficace, et Capcom le sait. Après avoir fourni un remaster de qualité sur PS3 et Xbox 360 sous le nom de Super Street Fighter II Turbo HD Remix en 2008, l’éditeur Nintendo s’associe à Capcom pour profiter du nouveau concept hybride de la Nintendo Switch pour proposer Ultra Street Fighter 2 : The Final Challengers, le jeu de combat à emporter partout. Si ce nom résonne autant dans votre tête, c’est parce qu’il aura maintes fois convaincu les testeurs et fans de Fighting Games en tous genres depuis des années. Fort d’un gameplay efficace, complet et d’un roster de personnages aux identités fortes, il arrive à raviver les bons souvenirs et les plus nostalgiques des années après en ayant subi au passage un petit lifting qui est le bienvenu.

Alors que les nouvelles sorties triple A se font assez rare sur Switch, le remaster de jeux, eux, cartonnent sur la nouvelle console de Nintendo. Capcom ne manque donc pas l’occasion de ressortir de vieilles cassettes et vieux CD pour nous remettre aujourd’hui Street Fighter II sur un plateau d’argent tout neuf, un opus adoré par les fans et qui, après le semi-échec de Street Fighter V, devrait en consoler plus d’un. Mais difficile pour la concurrence de se renouveler par rapport à un jeu de combat 2D qui a déjà tout prouvé. Peut-être améliorer les animations 3D? La bande-son? Les effets sonores? Non, notre bon Street Fighter II ne semble pas avoir besoin de ça pour nous revenir en 2017 avec son mode arcade dont on ne se lasse pas. Oui, cette introduction est un éloge à ce jeu, mais a-t-il réellement sa place sur Nintendo Switch et ses petits Joy-Con qui reste malgré tout une console assez différente de la SNES ou même des PS3 et Xbox 360? Pour rappel, en leur temps, celles-ci proposaient même de superbes sticks arcade pour une expérience de jeu explosive.

En effet, la Switch tire parti de ses deux petits Joy-Con pour directement offrir une expérience multijoueur locale à tous ses acheteurs. Mais c’est là que le vent glacé se fait ressentir puisque ces deux petites manettes n’offrent pas vraiment les sensations espérées. Leur ergonomie pour un tel jeu qui nécessite une grande précision au niveau du joystick est catastrophique.  Nous pourrions très bien nous consoler avec divers petits accessoires pour une meilleure prise en main de la manette, mais il faudra hélas passer par l’investissement d’une manette Nintendo Switch Pro pour avoir une maniabilité gérable sur Ultra Street Fighter 2 : The Final Challengers. En mode solo, c’est à dire avec les deux Joy-Con attachés à l’écran ou au support prévu à cet effet, le gameplay semble un peu plus facile et viable. Mais il va sans dire: les Joy-Con ne sont pas étudiés pour un tel gameplay, et le Nintendo Switch ne propose toujours pas de fighting stick depuis son lancement. La prise en main restera toutefois agréable aux joueurs se contentant d’une bonne partie solo ou arcade avec un ami. Mais le mode multijoueur créera inévitablement des inégalités entre les joueurs eu Pro Pad et au Joy-Con. Attention rageux, vous voilà prévenus!

Super Street Fighter 2 Nintendo Switch gameplay remasterUltra Street Fighter 2 : The Final Challengers propose néanmoins une expérience totalement inédite et propre à la Nintendo Switch à côté des traditionnels modes Arcade, Versus et Entraînement, « la Voie du Hado ». Il s’agit d’un mode dans lequel le joueur incarne Ryu en vue à la première personne. Équipé d’un Joy-Con par main et ces deux-ci usant de leur motion control pour retranscrire vos mouvements à l’écran dans une précision laissant à désirer, vous ferez face à de nombreuses vagues d’ennemis à l’aide de 3 attaques spéciales différentes et votre Ultra. Il vous sera donc demandé d’agiter les bras de manière désordonnée pour tenter d’achever tous les ennemis qui s’approchent de vous. Même si ce mode n’est clairement pas une révolution en soi, il use parfaitement d’une facette de la Nintendo Switch que l’on pensait inutilisable pour un tel titre. Bien joué Capcom! Ceci dit, la Voie du Hado restera un mode anecdotique sur lequel on ne passera que quelques très petites heures si l’on est fan.

Le mode Voie du Hado dans Ultra Street Fighter 2Si le nom Street Fighter vous suffit pour l’acheter, alors vous n’avez certainement pas tort. Foncez! Ultra Street Fighter 2 : The Final Challengers reprend donc un concept inépuisable et efficace dans la cour des jeux de baston. Les combos et coups y sont nombreux, le gameplay est varié et très plaisant et le roster de personnages désormais culte est suffisant. Clairement un incontournable du genre, la recette fonctionne toujours aussi bien sur Nintendo Switch, surtout en mode portable. Ce portage n’est clairement pas là pour proposer de lourdes nouveautés, mais sert surtout de fan service quoique vendu un peu cher (40€ en moyenne dans tous les commerces). Capcom et Nintendo surfent donc clairement sur la vague de la hype de la Switch et du maigre catalogue de celle-ci pour proposer un titre qui aura forgé l’histoire des jeux de combat. Mais il n’y a pas à dire, on adore!

Points positifs:

  • Un jeu de combat qui reste incontournable
  • Un très bon roster
  • Un mode multijoueur, en mode portable ca casse tout!
  • Le switch entre nouveaux et anciens graphismes
  • Une très bonne fluidité
  • Evil Ryu et Violent Ken en nouveaux challengers

Points négatifs:

  • une prise en mains un peu brouillonne au Joy-Con
  • Le mode multijoueur n’est que du 1v1
  • Pas de grosse nouveauté justifiant son prix
APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
7,5
PARTAGER
Article précédentUn revendeur allemand dévoile un collector pour God of War
Article suivantCall of Duty WWII: Pas de sprint illimité selon le co-fondateur de Sledgehammer
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE