Fiche technique de Outlast 2 :

Jaquette Outlast 2 et Outlast Trinity PS4
Éditeur
 : Warner Bros. Games
Développeur: Red barrels
Date de sortie : 25 avril 2017
Type :  Survival-Horror
Langue : Français

Après un succès inattendu pour la toute nouvelle série de jeux d’horreur Outlast du petit studio de Red barrels, les développeurs auront pris leur temps pour nous livré un second chapitre encore plus noir et plus terrorisant que le premier qui en avait pourtant fait sursauter plus d’un. L’annonce d’une suite aura donc très vite fait parler d’elle tant le premier titre avait plu aux fans du genre, d’autant plus que les joueurs Playstation 4 avaient pu profiter du jeu de manière gratuite grâce à l’abonnement PS Plus qui leur proposait de le télécharger durant tout un mois. Le titre avait aussi subi un sacré coup de pub grâce aux playthrough de YouTubers de renommée comme Squeezie et même PewDiePie. Il va sans dire que Outlast 2 était attendu au tournant. Continuera-t-il à propulser cette série d’épouvante plus loin encore, jusqu’à venir titiller une première marche de podium clairement tenue par Resident Evil 7?

Ici, fini l’hôpital psychiatrique et direction un environnement bien plus rural. Vous mettez cette fois les pieds en Arizona dans la peau de Blake qui accompagne sa femme Lynn pour un reportage sur la mort mystérieuse d’une femme au coeur d’une zone boisée sinistre. Cette dernière s’est-elle donné la mort ou a-t-elle été volontairement  brutalisée? Tel sera le but de votre voyage; ou du moins jusqu’à ce que votre hélicoptère décide de s’écraser au centre de cette forêt dense. Vous perdez alors de vue votre femme suite à ce tragique incident. Vous devrez donc par la suite partir à sa recherche, caméra à la main. Mais c’est à partir de ce point que vous vous rendez compte (très très vite comte) que quelque chose cloche réellement avec ce coin reculé de l’Arizona, ses habitants et leurs croyances. Après avoir croisé les premières maisons dont l’esthétique nous fait clairement penser à Resident Evil 4, tout sera mis en oeuvre pour vous sentir mal à l’aise, traqué et en grand danger.

Dès les premières minutes, Outlast 2 nous donne une belle démonstration de ce que ce studio ambitieux peut réaliser en termes de level-design. Esthétiquement parlant, le titre est une grande réussite, et même bien plus joli que le premier opus. Vous voilà donc parti à l’aventure une nouvelle fois équipée de cette caméra à vision nocturne qui vous aidera à voir dans le noir le plus total, à savoir… plus de 50% du jeu! Bien dommage Outlast 2 abuse de sa vision nocturne pour créer l'horreurlorsque l’on peut apercevoir ci-et-là quelques superbes effets de lumière entre l’obscurité extérieure, les reflets des flaques d’eau, les torches ou les fenêtres éclairées. Le titre use et abuse une nouvelle fois de cet horrible rendu verdâtre pour accentuer le côté horreur, mais aussi la sensation de vulnérabilité de notre protagoniste. Dans Outlast 2, vous ne serez toujours pas plus armés. Vous ne serez munis que de votre caméra, et votre seul moyen de survivre sera de vous cacher et courir si vous vous faites repérer.

Se faire repérer est chose facile dans Outlast 2. les développeurs ont d’ailleurs compris que votre visibilité était parfois trop grande, rendant certains moments furtifs bien trop compliqués pour le plus commun des joueurs. C’est pourquoi ceux-ci ont d’ailleurs délivré une mise à jour qui a récemment baissé le niveau de difficulté de certains passage jugés trop difficiles. Autant vous dire qu’il faudra parfois être un redoutable Solid Snake pour esquiver les groupes de campagnards dégénérés et déformés pour sauver votre peau. Et lorsque la poursuite semble inévitable, il vous faudra courir, courir jusqu’à en être essoufflé et fatigué de devoir sauter les obstacles, glisser et ramper au sol. Nous préférons vous prévenir d’emblée, le gameplay d’Outlast 2 n’est clairement pas des plus évolué. Le côté Survival prend alors le dessus pour nous offrir très régulièrement une expérience de jeu digne du chat et de la souris. Vous vous retrouverez très souvent à courir pour sauver votre peau, ce qui à la longue devient très lassant et répétitif. Seuls le sound-design et les décors variés offriront un peu de rebondissements dans l’aventure. A titre d’exemple, le jeu vous demandera à l’occasion de ramper dans les champs de maïs alors que quelques villageois fous vous traqueront. C’est précisément à ce genre de moments assez inédits dans l’univers des Survival-Horror que la tension sera à son comble.

Ce Outlast 2 est donc au final assez mitigé. Même si la tension est belle et bien présente, le scénario est assez basique et le gameplay très répétitif. La sensation de vulnérabilité est intéressante pour le côté survie du jeu, mais nous passons les trois quarts du temps à courir, sauter, glisser ou ramper au sol pour nous cacher du moindre PNJ. Par ailleurs, l’utilisation abusive de la caméra en mode vision nocturne gâchera aussi un travail très appréciable du studio au niveau des jeux de lumière et même du level-design en général. Le jeu est beau, mais le fait de jouer au chat et à la souris de manière incessante, couplé à la vision nocturne verdâtre et au rendu brouillé gâche l’immersion. Au bout de 5-6 heures de jeu, la répétitivité du concept commence à se faire ressentir et une certaine lourdeur viendra s’installer dans l’aventure, ce qui amènera le joueur à véritablement déguster la moindre petite cinématique venant rendre le jeu un peu plus charnu. Dommage donc pour ce deuxième titre qui se repose bien trop sur les acquis du premier épisode pour donner naissance à sa pâle copie campagnarde.

Points positifs:

  • Une sensation de vulnérabilité totale
  • Des PNJ et un sound-design très flippants
  • Un environnement original et oppressant
  • Les poursuites dans les champs de maïs où la tension est à son max!
  • Un titre très joli en général
  • Un contexte très glauque

Points négatifs:

  • On ne fait que s’enfuir, constamment, sans apprécier le reste…
  • Ce qui se fait fatalement ressentir sur le gameplay…très très répétitif!
  • Une utilisation abusive de la caméra nocturne
  • impossible d’apprécié le vrai travail sur le level-design assez longtemps
  • Le titre n’innove clairement pas
  • certains éléments de décor copiés-collés pour remplir les alentours (ex: les armoires et tonneaux pour se cacher)


SITE OFFICIEL DE OUTLAST 2


 

APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
6
Article précédentCall of Duty Infinite Warfare: Continuum – notre avis sur le DLC
Article suivantTest – 911 Operator sur PC
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here