Prey, le nouveau titre d’Arkane Studios et Bethesda est disponible dès aujourd’hui et nous avons pensé qu’il serait utile de vous lister quelques points importants pour vous aider à survivre dès votre arrivée sur Talos I. Vous vous rendrez en effet vite compte que Prey n’est pas un FPS ordinaire, et que les ennemis ne sont pas à considérer à la légère. Nous ne sommes pas dans DOOM ou Call of Duty, et certains aspects du jeu méritent d’être passés en revue.

  • Les mimiques sont les plus petits ennemis du jeu, mais les plus rusés. Ce sont ces espèces d’araignées noires baptisés mimiques car ils savent prendre l’apparence de n’importe quel objet dans le jeu. Si vous voulez vérifier si une pièce ne contient pas de mimique susceptible de vous sauter au visage, il faut impérativement scruter la pièce à la recherche de deux objets identiques posés l’un à côté de l’autre et qui, en toute logique, ne devraient pas se retrouver là en deux exemplaires. Comme deux tasses proches, deux pancartes Attention Sol Mouillé, deux bombonnes à Oxygène. Tant que vous n’aurez pas le scan vous permettant d’identifier les mimiques à coup sûr, c’est la seule façon prudente de ne pas se faire avoir par ces aliens au début du jeu.

 

  • Barre de détection: les mimiques, spectres et autres aliens possèdent une jauge de détection qui se rempli petit à petit si vous êtes soupçonnés. Elle devient ensuite rouge si vous êtes détectés. Le meilleur moyen de ne pas faire face à un ennemi trop puissant est de s’accroupir et les contourner en surveillant cette jauge. Vous pouvez aussi vous aider d’améliorations concernant votre capacité à ne pas vous faire détecter grâce aux neuromods que vous récolterez dans le jeu.
  • Nos conseils pour Prey 1Les neuromods sont des consommables qui sont cachés un peu partout dans le décor. Ils font office de points de compétence. Cela vous aidera à débloquer des capacités facilitant votre survie sur Talos 1 et des capacités très intéressantes comme l’obtention de pouvoirs propres aux aliens se retrouvant sur la station. Vous deviendrez au fil du jeu une véritable machine à tuer pour ces monstres. Le tout est de faire très attention au début de votre aventure, et dépenser ces neuromods avec minutie. Vous les trouverez assez régulièrement, ou vous en obtiendrez à la fin de certaines missions ou en les fabriquant directement plus tard dans le jeu grâce aux matériaux que vous aurez recyclés.

 

  • Les déchets que vous trouvez dans le jeu, sur vos ennemis ou dans le décor ne sont pas sans utilité. Récoltez-les et puis recyclez-les pour obtenir des matériaux utilisables pour construire plusieurs objets comme des kits de soin, des neuromods, des munitions et autres. Chaque déchet donnera un certain type de matériaux. Il y a les végétaux, les exotiques, organiques et minéraux. Chaque objet demandera un certain nombre de matériaux de catégories différentes. N’hésitez donc pas à passer l’environnement au peigne fin pour y dégotter un maximum de déchets. Vous pouvez par exemple fouiller les cadavres de scientifiques, les poubelles ou le mobilier.

 

  • Vous commencerez très vite le jeu avec le Canon GLUE en votre possession. C’est un canon à gelée liquide ultra entravant qui possède la capacité d’immobiliser vos ennemis un court instant, mettre fin à des fuites électriques ou de feu et vous créer des plateformes de saut. Elle est très certainement l’arme la plus utile du jeu. Sur les ennemis, bien que son effet soit très limité dans le temps, le Canon GLUE vous donne un peu de répit et rend les aliens plus vulnérables lorsqu’ils sont pris au piège. Un atout non-négligeable. Dans la mesure du possible essayez de l’améliorer au plus vite pour augmenter ses capacités à immobiliser les ennemis et donc consommer moins de munitions.

Prey est dès à présent disponible sur PS4, Xbox One et PC.


NOS MEILLEURS CONSEILS POUR PREY EN VIDÉO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here