Fiche technique de Playerunknown’s Battlegrounds

battlegroundsDéveloppeur/Editeur : Bluehole Inc
Date de sortie : 23 mars 2017 sur PC
Type : MMOTPS
Multi : Oui

C’est le jeu du moment ou du moins la nouvelle licence la plus jouée et streamée actuellement. En effet, Playerunknown’s Battlegrounds bat tous les records avec plus de 100 000 viewers tous les jours et en même temps. Si cet engouement est considérable, la naissance de ce dernier est en train pousser un autre jeu du genre vers la sortie, à savoir H1Z1 : King of The Kill. Si les joueurs trouvent un réel intérêt dans les titres de type Battle Royale, on peut se demander si le jeu en vaut la chandelle. C’est à cette question, que nous allons essayer de répondre dans ce test.

battlegroundsFaire le test de ce genre de jeu et vous le proposer au moment de sa sortie est un exercice trop périlleux dans le sens où il s’agit d’un MMOTPS. Dès lors, l’essentiel de l’expérience que propose PUBG se trouve en ligne face à d’autres joueurs, leur connexion, et des serveurs dont la fiabilité n’est pas toujours la même.

Si vous ne savez pas de quoi il en retourne lorsqu’on s’attaque à Playerunknown’s Battlegrounds, il s’agit en réalité d’un jeu shoot à la troisième personne massivement multijoueur dans lequel votre et unique objectif sera de rester l’unique survivant. Dans une ambiance un peu post apocalyptique votre personnage sera largué en parachute depuis un avion sur sur île qui fera office de terrain de jeu. Quatre-vingt-dix-neuf autres participants connaîtront le même sort que vous et à partir du moment où vous foulerez le sol, une seule règle restera en vigueur : « Chacun pour soi ».

Playerunknown’s Battlegrounds un jeu stratégique dès le départ

Justement, le moment où vous prendrez la décision de sauter de l’avion sera déterminant pour le restant de votre aventure. En effet, sauter de l’avion immédiatement reste un réflexe qui est celui de beaucoup de joueurs. Du coup vous risquez de vous retrouver dans une zone avec une concurrence élevée par le nombre de participants. Il vous faudra donc attendre un minima et choisir le lieu adéquat sur votre carte

Outre le fait de ne pas sauter en même temps que tous vos petits camarades, le lieu où vous atterrirez, peut s’avérer primordial. En effet, si vous choisissez une base militaire ou une ville, vous trouverez certainement du matériel de 1er choix. Eh oui, au début de chaque partie vous serez à poil ou presque. Vous serez donc amené à « looter » un maximum de pièces des bâtiments ou maisons, afin de trouver l’arme qui vous sauvera la vie. De ce côté-là, PUBG n’est pas avare dans le choix des armes qui sont dissimulées sur l’île sur laquelle vous vous trouverez. Les armes à feu (pistolets, fusils d’assaut, mitraillettes, snipers et bien entendu fusils à pompe) seront les plus prisées et vous devrez par moments, vous tourner vers des armes de mêlée conventionnelles comme le pied-de-biche ou plus domestique comme la poêle à frire. Vous l’aurez compris, vous aurez l’embarras du choix. La hype autour de Playerunknown’s Battlegrounds est tellement importante qu’un google doc réalisé par la communauté de joueurs, vous permettra de connaitre les armes qui font le plus de dégâts.

Je loote, tu lootes, il loote …

Par ailleurs, la plupart des armes à feu pourront être améliorées à condition encore une fois de trouver le viseur, le silencieux ou la poignée qui va bien. Pour lutter contre les dégâts de ces armes, une seule option s’offrira à vous : « looter ». Il s’agit d’une opération essentielle du ce jeu et il est fortement conseillé de s’équiper d’un casque, et d’un gilet pare-balles. De plus, des coffres seront livrés de temps à autre sur les différentes zones de la carte afin d’équiper comme il se doit celui qui l’ouvrira. Cependant, certains joueurs pour ne pas dire la majorité attendront scrupuleusement qu’une brebis égarée pointe le bout de son nez afin de mieux l’éliminer.

Foncé dans le tas, pour trouver son adversaire n’est pas nécessairement la meilleure chose à faire dans PUBG. Premièrement les adversaires sauf s’ils se trouvent à proximité de vous restent difficiles à repérer. D’autre part car beaucoup de joueurs passent leur temps à observer les environs afin de voir ce qui s’y passe et surtout si le champ d’action est libre. Alors attention, si vous pensez qu’il s’agit là d’un jeu pour campeur, vous n’y êtes pas du tout. La raison principale est le fait qu’au fil du temps, vous devrez intégrer une zone dite saine qui se rétrécira au fur et à mesure. Si vous vous retrouvez à l’extérieure de celle-ci, vous subirez des dégâts non négligeables.

Un jeu difficile mais addictif

PUBG n’est pas un jeu facile, loin de là. Tout d’abord par la difficulté à terminer sur la première marche du podium ou même faire un TOP 10. D’autre part, par la multiplication des touches que vous devrez assigner afin de vous déplacer, vous soigner, ouvrir une porte. Enfin, réaliser un kill n’est pas chose aisée tant il vous faudra toucher votre adversaire avec votre fusil d’assaut. Par ailleurs, se repérer dans l’espace n’est pas chose donnée à tout le monde et cela peut en rebuter quelques-uns. Pour pallier un petit peu cet aspect très drastique, des modes Duo et Squad (3 à 5 joueurs dans la même équipe) sont proposés, histoire de rendre les promenades dans les prairies abandonnées, un petit peu moins triste.

Graphiquement, le jeu n’est pas d’un ton exceptionnel mais se suffit largement à lui-même. De toutes les façons l’intérêt de PUBG se résume à faire un maximum de kills et rester un maximum de temps vivant. Si esthétiquement on peut le définir comme un mix entre ARMA et H1Z1, le jeu souffre actuellement encore de problème de lag qui font rager régulièrement les joueurs que nous sommes. Reconnaissez qu’attendre plusieurs minutes à scruter les environs et perdre un duel à cause d’une perturbation liée à l’instabilité des serveurs utilisés peut facilement vous faire perdre votre calme. Enfin, pour « performer », il vous faudra un bon casque car il sera très important d’entendre vos adversaires se rapprocher de vous, notamment lorsque vous vous trouverez dans une habitation. A ce propos, on regrettera le mauvais rendu des bruits de pas, d’armes ou encore des véhicules. Quelque peu dommageable.

Points positifs :

  • La stratégie prend toute son ampleur.
  • L’amélioration des armes (viseur, poignée) apportant une dimension tactique au jeu.
  • Très addictif.
  • Toutes les games seront différentes en fonction des spawns et des armes que vous utiliserez
  • Les items (armes, objets et véhicules) ne se trouveront jamais au même endroit.
  • Un jeu assez difficile.

Points négatifs :

  • Trop de lag.
  • Les serveurs saturés.
  • Quelques bugs.
  • Vous serez obligés de temporiser pour jouer la 1ère place.
  • La gestion du son (notamment des armes) n’est pas bien rendue.
  • Le son en général qui n’est pas digne d’une simulation militaire.

SITE OFFICIEL DE PLAYERUNKNOW’s BATTLEGROUNDS


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here