Sorti le 25 mai 2016 et réalisé par Duncan Jones, Warcraft: Le commencement s’attaquait au très mythique jeu éponyme. Premier volet d’une trilogie, les retours restent mitigés. Salué principalement par les spectateurs, mais moins par la presse, c’est en Amérique que le succès n’a clairement pas été à la hauteur des espérances ! Par ailleurs, c’est en Chine qu’il réalise un très gros carton ! En effet, Warcraft: Le commencement s’illustre comme le plus gros succès au niveau mondial pour une adaptation de jeu vidéo à l’écran ! De quoi être fier quand même !

Duncan Jones s’exprime.

Alors la question qu’on se pose, il y aura-t-il vraiment une suite? Difficile de le savoir pour le moment. En effet, le long métrage au budget colossal semble avoir peine à parler d’avenir. Le réalisateur s’est exprimé sur Twitter, concernant la question de voir si ou non une suite est envisagée.

Le réalisateur aimerait continuer son projet, garde un doute et précise même que cela ne dépend pas que de lui. Impossible de savoir alors ce qu’il en est réellement et si Legendary Pictures donnera son accord pour continuer l’aventure.

Tout espoir n’est pas perdu!

Par ailleurs, Duncan Jones n’hésite pas à évoquer les projets qu’il a, si jamais une suite est faisable:

Le réalisateur explique que la trame principale concernant les Orcs serait l’emprisonnement de Go’els et sa violente tentative d’évasion. Il rajoute qu’il ne souhaite pas en dire trop, au cas où, mais coté Alliance la trame concernerait, Khadgar qui ouvre la boite de Pandore, Lothar, Varian… Les questions fusent chez les internautes, chaque fans de WoW espérant voir telle ou telle intrigues à l’écran ! Duncan Jones remet les choses à leur place.

Il explique qu’il faut rester concentré et qu’essayer d’amener trop d’intrigues est exactement le souci qui les a conduits dans cette position. Très conscient des faiblesses de son film, la suite serait à priori nettement plus épurée !

On croise les doigts pour les amateurs de la saga, même si à première vue les nouvelles semblent mauvaises… N’hésitez pas à retrouver notre critique du film Warcraft: Le commencement, ici !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE