On l’entend, on la remarque parfois, on fredonne son rythme sous la douche, à son écoute on se rappelle les bons moments du jeu… Pourtant on n’y prête pas souvent attention ou on s’en rend compte lorsqu’il nous est impossible de jouer avec du son. La musique fait partie d’un jeu au même titre que l’histoire, le gameplay et les graphismes.
Eh oui, un jeu sans musique est comme un gâteau au chocolat sans … chocolat.

Un point commun entre Star Wars et The Elder Scrolls V : Skyrim?

La musique est au jeu vidéo ce qu’elle est aux films. C’est-à-dire une addition sans laquelle rien ne serait pareil. On n’imagine pas Darth Vader sans sa Marche Impériale comme on ne peut plus envisager une exploration du monde de The Elder Scrolls V : Skyrim par Dovakhiin sans musique.
Concevoir une musique  afin d’améliorer le jeu sans pour autant l’écraser, tel est le défi des musiciens qui composent pour les jeux vidéo.  A la différence des films et autres séries télévisées, quand une musique est bien composée, elle accompagne totalement le joueur lors de son périple que ce soit pour l’exploration, les combats ou les dialogues.  Et comme chaque joueur a un rythme différent, la musique doit aussi pouvoir s’y adapter : par exemple lors des combats si la vie du personnage diminue, si l’ennemi prend l’avantage,…

Et les paroles dans tout ça?

Parfois, on a même droit à des chansons comme celles du Wolvern Storm de The Witcher 3 : Wild Hunt résumant l’histoire amoureuse et tumultueuse de Géralt de Riv et Yennefer de Vengerberg. Cette chanson polonaise  a été traduite notamment  en anglais, français, espagnol, portugais et même japonais. Cela témoigne de l’impact de l’ambiance sonore et comment les producteurs la prennent en compte dans l’élaboration des jeux vidéo.

Un orchestre

D’ailleurs, certaines musiques telles que celles de The Elder Scrolls IV : Skyrim Assassin’s Creed, The Legend of Zelda, Final Fantasy, Dragon Age et beaucoup d’autres encore sont reprises en concert par des orchestres symphoniques ! Il existe même plusieurs compilations disponibles sous format CD de reprises par le London Philharmonic Orchestra donnant ainsi encore plus d’impact à la présence des jeux vidéo dans notre société.

LAISSER UN COMMENTAIRE