L’événement de Noël bat son plein sur Pokemon GO depuis le 25 décembre 2016 et terminera le 3 janvier 2017. Des rumeurs courraient par rapport au fait qu’à partir du 30 décembre 2016, les starters apparaîtraient plus souvent dans Pokemon GO. Il s’avère que ces rumeurs confirme cela, depuis aujourd’hui.

Les starters Pokemon et leurs évolutions dans les rues !

Quelle joie de découvrir que Salamèche, Carapuce, Bulbizarre et leurs évolutions se trouvent plus fréquemment dans nos villes ! Ces Pokemon sont les starters de Pokemon GO, c’est à dire les 3 premiers Pokemon que vous verrez dans le jeu. Le principe est simple, il faudra choisir entre les 3 voire attendre l’arrivée de Pikachu si vous ignorez ces derniers. Une fois le choix cornélien effectué, si vous voulez faire évoluer votre premier Pokemon, cela s’avérera assez difficile, étant donné que les starters sont des Pokemon assez rare et, fatalement, n’apparaissent pas beaucoup dans vos villes.  N’ayez crainte, puisque Niantic a décidé de vous offrir la possibilité d’en capturer plus, en augmentant leur taux d’apparition. Cela vous permettra de faire évoluer plus facilement vos starters et aussi d’enfin tous les attraper. En effet, avant la mise à jour, nous n’avions jamais pu capturer de Salamèche, puisque ce n’était pas notre Pokemon de départ. Néanmoins depuis le déploiement de celle-ci, Salamèche et Carabaffe sont carrément apparus chez nous !

Ainsi plus besoin d’attendre l’éclosion de vos œufs de 2kms, où se trouvent les starters pour gagner un max de bonbon pour accomplir vos évolutions ! Une bonne occasion d’obtenir Salamèche, ReptincelDracaufeu, Carapuce, CarabaffeTortank et Bulbizarre, Herbizarre, Florizarre si vous ne les déteniez pas déjà. Attention cette « offre » se terminera le 3 janvier 2017, sortez donc vos gants, manteaux, bonnet et écharpe afin de braver le froid pour obtenir le plus de starters possible ! N’oubliez pas de faire éclore tous vos œufs Pokemon afin d’obtenir les bébés Pokemon que nous avions détaillé dans cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE