Fiche technique de STEEP :

Steep box artDéveloppeur : Ubisoft Annecy
Éditeur :
Ubisoft
Date de sortie : 2 décembre 2016 sur PS4, Xbox One et PC
Type : Sport
Multi : oui
Langue : français

Depuis un certain moment, les jeux de sport d’hiver se sont faits très discrets sur console comme sur PC. Alors que le public reste assez conséquent, c’est après un excellent SSX sorti en 2012 qu’Ubisoft Annecy a décidé de prendre la relève en nous proposant le jeu STEEP, alliant snowboard, parapente et wingsuit. Mais réaliser un jeu tel que STEEP n’est pas chose facile, d’autant plus que le studio a essayé de se rapprocher un maximum de la simulation tout en gardant le jeu très accessible au grand public. Des pistes enneigées à gogo, des montages de rêve pour les grands sauts… STEEP arrive-t-il à convaincre les fans du genre comme les néophytes?

Encore à l’heure actuelle, STEEP ne fait pas beaucoup parler de lui. Nombreux ont été les éditeurs à se lancer sur les plans marketing colossaux pour les genres FPS, Aventure ou les jeux de sports tendance comme le football et le basket. Du coup, difficile de se faire une place surtout lorsqu’on lance un jeu d’un style n’ayant pas été exploité à fond sur la nouvelle génération de consoles. Oui, le retour des jeux de sport d’hiver fait peur au public. D’une part parce que le jeu SSX aura été tellement satisfaisant que les joueurs ont peur de se lancer dans quelque chose de nouveau par peur d’être déçu de la qualité et des sensations, et d’autre part parce qu’aucune franchise de ce genre n’est bien encrée sur PS4 et Xbox One. Pour le coup, Ubisoft aura tenté un énorme défi, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle les développeurs se sont concentrés sur la réalisation de plusieurs disciplines dans un seul et même jeu.STEEP, un open-world enneigé

Dans le monde fictif et paradisiaque de STEEP, les joueurs parcourent un open-world rassemblant tous les repères les plus célèbres des Alpes. Une grande première dans ce genre de jeu, puisque le joueur à libre parcours en dehors des épreuves proposées dans la campagne. Vous pourrez, via le menu carte, vous téléporter d’un coin à l’autre du massif enneigé à condition d’avoir débloqué la zone. On y retrouve donc le Tyrol, l’Aoste, la Suisse, le Mont-Blanc, les Aiguilles, les Montagnes Maudites ou encore les Aravis. Autant vous dire que même si le revêtement reste le même, les paysages et les obstacles varieront assez pour donner à STEEP une large palette de pistes et défis. La map du jeu est de taille impressionnante pour des heures de gameplay où le joueur foncera à toute allure à travers les arbres, les petits villages ou les grandes étendues blanches. Ridez de nuit sur les pistes enneigées de steep

Dans les trois disciplines sportives proposées de base dans le jeu, seul le snowboard nous procurera cependant les sensations de vitesse que nous recherchons. Ubisoft Annecy aura malgré tout apporté un soin particulier au réalisme du parapente et du wingsuit, mais ce type de gameplay reste relativement lent, et les descentes s’éterniseront à la longue. Rien d’impressionnant de ce côté donc, mais à notre grand étonnement et même si les épreuves sont aussi challenge et nombreuses que pour le snowboard, ce dernier aura tout pour nous divertir des heures durant. Pour la maniabilité, ce n’est évidemment pas toujours du gâteau. c’est à l’aide des gâchettes arrière de votre manette que vous réaliserez des grabs avec votre planche dans les airs, et avec les joysticks que vous ferez des tricks, des 360° et autres flips. Chaque figure devra être minutieusement réalisée, car la chute pourrait faire mal. STEEP possède une mécanique de calcul de votre atterrissage en force de gravité (G) ajoutant une grosse touche de réalisme au gameplay. Vous l’aurez compris, plus l’atterrissage fais mal, plus vous aurez du mal à vous remettre en piste. Vous devrez alors vous remettre sur votre planche et reprendre de la vitesse voir redémarrer l’épreuve depuis le début. Pour ce faire, rien de plus simple. Il suffira d’ouvrir le menu de carte et pointer le point de départ de votre descente pour que STEEP vous téléporte dans la seconde au début de l’épreuve. Il est donc aisé de recommencer une épreuve plusieurs fois sans perdre de temps dans les écrans de chargement, un autre point fort du jeu.Steep, des défis en nombre!

Sans réellement proposer de campagne scénarisée, STEEP apporte malgré tout un fond à votre progression en vous félicitant de vos exploits à chaque glisse spectaculaire et en vous attribuant niveaux et monnaie. Vous y débloquerez aussi des épreuves toujours plus difficiles comme des contre-la-montre, des concours de figure, de distance de sauts, ce qui vous donnera au final de nombreux bonus comme des combinaisons, de nouvelles planches, de nouvelles toiles ou des accessoires comme une caméra GoPro à accrocher à votre casque. Tout ceci sera aussi monnayable grâce à vos crédits à condition d’avoir le niveau requis. Même si le look de votre équipement n’influence en rien votre stabilité sur la planche ou dans les airs, le jeu vous pousse à vous surpasser pour atteindre les plus hauts rangs pour remporter des accessoires toujours plus cool voir amusants.

Côté technique, Ubisoft Annecy peut vraiment se vanter les mérites d’avoir créé un open-world sur un jeu de sport d’hiver. C’est une grande première pour le genre et surtout une belle réussite. Le jeu est très beau sur PC, satisfaisant sur console et offre surtout une diversité incroyable de terrains de jeu. Les seuls bémols que l’on pourrait lui attribuer sont les quelques bugs d’affichage, de réapparition, de physique dans la chute des personnages et du clipping dans le décor au loin.

STEEP embarque un mécanisme de réalisation de replay avec différents effets, des recoupages et de nombreux points de vue pour que les joueurs puissent réaliser des vidéos dignes des championnats de glisse. C’est probablement la feature la plus sympa du jeu puisqu’une fois terminée, la vidéo pourra être partagée où bon vous semble comme Facebook, YouTube, Twitter etc… C’est un réel outil de réalisation pour les YouTubers et les amateurs pour montrer leurs compétences de la manière la plus stylée possible. Vue subjective, ralentis, rotation de caméra, tout est là à votre disposition dans un menu simple d’utilisation.STEEP, figure snowboard

Si STEEP possède beaucoup de qualités et quelques défauts cités plus haut, les fonctionnalités en ligne restent quant à elle un bien grand mystère. Le jeu requiert en effet aux joueurs d’être connectés en permanence à internet et de posséder un abonnement en ligne pour jouer. Le multijoueur de STEEP n’est pas un côté important du jeu, même s’il vous arrivera de croiser un ou deux joueurs sur le massif enneigé du jeu, son intérêt prend son sens lorsque l’on se rejoint entre amis pour glisser ensemble, mais il n’y a pas vraiment de raison valable pour le jeu de nécessiter cette connexion permanente, d’autant plus que Ubisoft Annecy ferme ses portes à bon nombre de joueurs ne possédant pas de connexion ou pas d’abonnement. Par ailleurs, des fonctionnalités en ligne plutôt passives seront bien plus intéressantes. À titre d’exemple, votre record de glisse pourra être visible auprès de vos amis pour chaque épreuve réalisée pour leur donner la possibilité de tenter de le battre. Encore une fois, cette fonction ne devrait nécessiter une connexion que si nécessaire, n’étant pas le point vital de STEEP.

Au final, STEEP est un très bon jeu de glisse. L’idée de la montagne en open-world est très bonne, le contenu y est abondant, les sensations sont au rendez-vous et le gameplay très soigné offre l’expérience de jeu qu’un fan de glisse rechercherait depuis plusieurs années. Toutefois, hors des trois disciplines proposées par les développeurs, nous ne retiendrons vraiment que le snowboard qui donne un challenge en demandant au joueur une bonne réactivité et un travail au niveau de la maniabilité pour les sauts et donc la réalisation de bons scores. Le parapente est assez lent, on s’y ennuie vite même si les vues qu’il offre sont jolies à regarder sans trop s’y attarder. Le wingsuit offre des sensations de vitesse extrême, mais le gameplay est lui aussi assez mou. il est possible de réaliser des figures, mais la prise en main est très limitée et lassera vite une grosse partie des joueurs. Mais le snowboard à lui tout seul arrivera à nous satisfaire des heures durant au travers de multiples épreuves, de la plus sérieuse à la plus déjantée comme celle ou on doit retrouver la recette de la tartiflette dans les montagnes! STEEP s’adresse donc à un large public de joueurs voulant s’évader un peu des styles de jeux récurrents. Pour un premier essai, c’est plutôt bien réussi, même si un peaufinage technique pour les graphismes, les bugs de physique et surtout le mode en ligne aurait été nécessaire.

Points positifs:

  • Les nombreux défis, aussi bien sérieux que marrants
  • Le jeu est accessible à tous
  • Les figures en snowboard jouissives et impressionnantes
  • Le mode Replay avec un panneau de retouches
  • La personnalisation du sportif
  • Un petit côté RPG
  • Quasi aucun temps de chargement
  • Un bon retour du genre sport d’hiver!

Points négatifs:

  • Le wingsuit et le parapente un peu ennuyeux
  • Nécessite d’être constamment connecté sans raison
  • Un mode multijoueur mis en arrière-plan
  • Quelques bugs d’affichage et de physique
  • La bande-son pourrait être plus spectaculaire venant d’Ubisoft

SITE OFFICIEL DE STEEP


APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
7
PARTAGER
Article précédentTEST – Razer Raiju Gaming Controller
Article suivantSpider-Man Homecoming: le tout premier trailer est là
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE