Fiche technique de Dark Souls III : Ashes of Ariandel

dark-souls-3
Développeur:
From Software
Éditeur:
Bandai Namco
Date de sortie : 25 octobre 2016
Type : Action / RPG
Multi : oui
Langue : anglais, avec les sous-titres en français

Premier des deux DLC prévu pour Dark Souls III, Ashes of Ariandel va nous permettre de poursuivre un peu plus loin l’aventure avec le meilleur épisode de la série. Et la bonne nouvelle c’est que ce contenu est facilement accessible car il suffit de se rendre à la cathédrale des profondeurs pour rencontrer Gaël, le chevalier esclave. Ce dernier vous expliquera que sa contrée, le monde paint d’Ariandel, est gangrenée par une pourriture et que le retour du feu permettra d’abréger la souffrance des habitants en réduisant le monde en cendres.

A la découverte d’Ariandel

C’est alors que nous découvrons pour la première fois le monde d’Ariandel, recouvert de neige et dont la brume obstrue la visibilité de manière importante. Cette ambiance nous fait immédiatement penser au monde peint d’Ariamis issu du premier Dark Souls, et ce n’est pas les nombreux clins d’oeil fait tout au long du DLC qui nous ferons penser le contraire. Vigilance cependant, car cette nouvelle zone n’est pas réservée aux débutants et nous vous conseillons d’avoir bien avancé l’aventure principale et d’être à un niveau d’âme entre 50 et 60 avant de vous y aventurer.

La découverte d’Ariandel permet de confirmer le talent de From Software dans le level design. Même si le DLC ne comprend qu’une seule et même zone, nous pouvons la découvrir de différentes manières et même passer à côté de certaines aires de jeu si le joueur n’a pas la volonté d’explorer les lieux. Et comme toujours, quasiment chaque élément marquant du décor est un endroit que nous pourront visiter ultérieurement comme un village abandonné, une cathédrale ou encore une vallée de glace.

Une difficulté revue à la baisse ?

Le bestiaire est quand à lui un peu plus limité que d’habitude car si quelques ennemis nous donnent du fil à retordre comme les vikings géants ou encore un monstre ressemblant fortement à Voldo de Soulcalibur, le reste des ennemis est relativement faible et prévisibles. Le jeu essaie d’ailleurs que compenser cette faiblesse en multipliant le nombre d’ennemis sans que cela nous fasse frissonner plus que cela. Le discours est un peu similaire pour les boss, au nombre de deux dont un optionnel, qui mélange le facile (le boss optionnel) au très difficile pour le boss de fin. Ce dernier est au moins à la hauteur du roi sans nom, ultime gardien du Pic du Dragon Ancien.

C’est toujours un grand moment que la découverte de nouvelles armes dans un Dark Souls, et particulièrement dans les DLC car celles-ci sont particulièrement bien travaillées. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on n’est pas déçu avec Ashes of Ariandel avec pas moins de 14 armes différentes. Parmi celles-ci nous, certaines ont particulièrement retenu notre attention comme les Plumes de Corbeau permettant de mixer une épée et des armes de jet, Rossefange ayant la particularité d’envoyer des secousses sismiques aux adversaires ou encore la grande faux de Friede et sa capacité de givre associée. En plus des armes,  de nouveaux boucliers et sets d’armures sont disponibles mais sans apporter de réelles plus values. Enfin au niveau des sorts, nous pouvons récupérer 2 magies ainsi qu’un sort de pyromancie et un miracle.

Une vrai avancée pour le PVP

La grande nouveauté de ce DLC vient au final de la refonte de son mode PVP. S’il est toujours possible d’aider et d’envahir les joueurs dans leurs parties, des arènes sont maintenant accessibles permettant de créer des combats dans différents lieux en choisissant le mode de combat, de 1 versus 1 à 3 versus 3. En plus de cela, From Software a eu la bonne idée de permettre au joueur de choisir son adversaire parmi votre liste d’amis ou encore de bloquer l’arène avec un mot de passe. Malheureusement pour les chasseurs de trophées, cette partie de jeu ne vous permettra pas de gagner des objets de serment.

En conclusion, From Software réalise avec Ashes of Ariandel un DLC légèrement en dessous de nos attentes avec une durée de vie relativement courte, comptez entre 3 et 5 pour terminer le jeu, peu de boss ainsi qu’un bestiaire assez faible dans son ensemble. Mais la magie opère toujours et c’est avec plaisir que nous découvrons les décors torturés d’Ariandel, que nous hurlons auprès de certains ennemis et boss redoutables lors des premières rencontres. Le jeu reste donc très agréable à parcourir mais nous attendons un peu plus du dernier DLC prévu en 2017.

 Points positifs:

  • Level design aux petits oignons
  • De nouvelles armes originales
  • Un boss de fin extrêmement compliqué
  • La refonte du mode PVP

Points négatifs:

  • Seulement deux boss
  • Un bestiaire assez faiblard
  • Bouclé entre 3 et 5h

SITE OFFICIEL DE DARK SOULS III : ASHES OF ARIANDEL


 

APERÇU DE REVUE
Note globale
7
Article précédentRainbow Six Siege : Opération Red Crow date son arrivée
Article suivantTEST – Watch Dogs 2 sur PlayStation 4
Joueur passionné depuis ma plus tendre enfance, je navigue de constructeur en constructeur au gré des générations et de mes envies du moment. J'écume les jeux de rôle et d'action/aventure, principalement sur console, mais je ne dis jamais non à un petit jeu de plateforme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here