Fiche technique de Call of Duty Infinite Warfare:

Call of Duty Infinite WarfareDéveloppeur: Infinity Ward
Éditeur:
Activision
Date de sortie : 4 Novembre 2016 sur PS4, Xbox One et PC
Type : FPS
Multi : oui
Langue : français

Il débarque toujours à la fin de l’année, alors que le Père Noël prépare sa hotte. On parle toujours de lui en bien ou en mal. La licence Call of Duty revient sur le devant de la scène pour le pire et quelques fois le meilleur.  Si beaucoup de ses détracteurs ne le loupent pas au point de ne plus vouloir l’inviter à la table des grands, sa communauté reste fidèle (même si elle a beaucoup diminuée). Le AAA d’Activision arrive sur consoles de salon et PC, comme les premières feuilles tombantes de l’automne. Entre univers futuriste assumé et retour aux sources avec la remasterisation de son grand frère Modern Warfare, le studio californien d’Infinity Ward va comprendre que les choses ne sont pas aussi simples pour se faire une renommée dans le monde impitoyable des FPS. Pour Call of Duty Infinite Warfare, le changement c’est maintenant. S’agit-il du bon ?  

Call of Duty Infinite WarfarePour ceux qui ne le savent pas, un COD reste structuré de la même manière avec mode campagne, un mode Zombie et un multijoueur. Nous commencerons par le solo qui à notre grande surprise a très bien été pensé. Pour tout vous dire, il a fallu remonter à celui de Black Ops 2 pour retrouver une campagne digne de ce nom.

La Campagne de Call of Duty Infinite Warfare est vraiment au niveau

Cette année, nous plongeons dans un univers de science-fiction où l’espèce humaine a colonisée le système solaire et où les pays œuvrent ensemble sous l’égide de l’Agence Spatiale des Nations Unies (ASNU) qui connaît cependant certains opposants, notamment le Front de Défense des Colonies (FDC), une organisation terroriste. Si vous voulez de l’action, des explosions dans tous les sens et du rythme, n’hésitez pas cette aventure venue de l’espace. De plus, si nous n’avions pas été convaincus par les visuels présentés lors de la Bêta du multijoueur, autant les graphismes de ce mode campagne sont mis en valeur. Les effets de lumière sont maîtrisés, les personnages (bon ou méchant) en plus d’avoir un certain charisme sont extrêmement bien modélisés. Au final, l’histoire est vraiment prenante et vous invite à la finir avec intérêt.

Des missions annexes dignes d’intérêt

Encore une fois, vous devrez sauver la planète et l’humanité. Rien de très original mais après tout, nous sommes des soldats. Nous n’allons pas vous spoiler le début de l’histoire mais sachez que votre aventure prendra tout son sens lorsque vous prendrez la tête du « Retribution ». Ce vaisseau spatial qui vous servira de base générale, sera également le point d’ancrage dans l’évolution de votre aventure. Si vous avez la possibilité de prendre la voie Lactée et terminer le jeu rapidement en ne suivant que la trame principale, vous aurez également la possibilité de rallonger le plaisir en effectuant les missions annexes et rencontrer sur chaque planète, les bras droits de votre ennemi principal Salen Koch. A chaque opus nous avons droit à un guest et cette année c’est Kit Harringthon (Game Of Thrones) qui s’y colle et il faut bien dire que jouer le méchant lui va tout aussi bien.

Call of Duty Infinite WarfareEn matière de gameplay, les habitudes que nous avions prises avec Advanced Warfare ou Black Ops 3 sont toujours de mises. Du gun-fight très nerveux, du dash dans tous les sens, le dynamisme des combats est au rendez-vous. Les assauts dans l’espace apporteront une légère pointe de difficulté compte-tenu de la gravité pas si simple que ça à maîtriser.

Des batailles galactiques made in Star Wars

Si beaucoup d’entre nous étions dubitatifs concernant les sessions où nous allions utiliser le Jackal (un avion de combat pouvant aller dans l’espace) il faut reconnaître que celles-ci sont parfaitement maîtrisées. Votre objectif sera de dézinguer tous les vaisseaux opposants et autres bases d’envergures. Vous aurez l’occasion de piloter votre engin tout en utilisant les armes mises à votre disposition et les batailles galactiques vous donneront l’impression de vivre un nouvel épisode de Star Wars. En terme de maniabilité, vous ne serez pas perdu tant la fluidité est au rendez-vous. Pour abattre vos adversaires, rien de très compliqué puisqu’un système de verrouillage de cibles vous facilitera la tâche. Si cette nouveauté ne révolutionne rien, elle permet néanmoins de se défouler un petit peu plus.

Si le scénario des missions, le charisme des personnages, le rythmes et la jouabilité sont de très bonne qualités, on regrettera malgré tout le fait que ce mode solo ne puisse pas être joué en coopération.

Des Zombies complètement barrés

S’il y a bien une chose que l’on ne peut pas reprocher au studio Infinity Ward, c’est de ne pas assumer leur travail et les directions données à leurs bébés. Comme pour le mode solo, le Zombie est particulièrement scénarisé. Zombies in the Spaceland nous renvoie dans un univers très funky des années 80-90 avec des couleurs et personnages nous faisant fortement repenser au dessin animé Scooby Doo. D’ailleurs, la cinématique d’introduction nous préparant à la première mission est tout simplement remarquable d’efficacité.

Call of Duty Infinite WarfarePour vous raconter la petite histoire, un cinéaste spécialisé dans les films d’horreur, invitent quatre jeunes talents à venir visionner l’une de ses plus belles œuvres. Rien d’inquiétant pour le moment mais en l’espace (oui encore) d’un instant la salle de cinéma va projeter les protagonistes en question (une référence à Last Action Hero ?) dans un monde parallèle où défoncer des Zombies deviendra la trame générale.

Call of Duty Infinite WarfareDans le principe, ce mode Zombie vous amènera à lutter dans un parc d’attractions, devant une multitude de morts-vivants avec un look des années 80 ou habillés en clowns dans un décor et avec des musiques datant d’époque. La durée de la vague d’ennemis dépendra de la durée du film que vous avez choisi. S’il s’agit d’un court métrage par exemple, le temps nécessaire pour dézinguer vos assaillants sera relativement court et inversement pour un long-métrage. De plus des boss complètement déjantés s’opposeront à vous tandis que le DJ Hasselhoff vous apportera son aide. Si vous êtes des fans de Zombies n’hésitez pas.

Un multijoueur décevant …

Si le multijoueur est la vitrine d’un Call of Duty, celle d‘Infinity Warfare souffre de beaucoup problèmes qui rebuteront un grand nombre de joueurs. Commençons par les cartes qui sont proposées. Si au moins la moitié d’entre elles, sont plutôt agréables à jouer (Genesis, Terminal, Throwback, Frost, Precinct, Frontier, Retaliation, Breakout) les autres vont facilement vous désorienter voire vous amenez à ne pas pouvoir jouer l’objectif compte-tenu la multitude de possibilité pour l’adversaire de vous tuer dans le dos. L’infrastructure des spawns est pour le moment chaotique et un grand nombre de joueurs professionnels sont en train de s’arracher les cheveux pour identifier et gérer les différents spawns, notamment pour le Point Stratégique où les différentes zones à défendre font l’objet d’appellation.

 … Malgré de bonnes idées

En parlant de Hard Point, les modes « Ligne de Front » et « Défense » viennent compléter la liste des nouveautés. Dans le premier mode cité, vous devez éliminer tous vos adversaires mais vous avez le privilège de réapparaître dans votre base, juste histoire de ne pas vous faire spawn-kill. Pour le second mode, il faudra capturer et défendre la possession du drone afin de faire marquer un maximum de points à votre équipe.

Call of Duty Infinite WarfareS’il existe bien un onglet « Compétition » vous proposant de jouer comme vous le souhaitez à chaque mode compétitif (Liaison, Point Stratégique, Capture du Drapeau, Recherche et Destruction et Défense), celui-ci est pour le moment dépourvu de sanctions pour avoir quitté une partie mais également des dispositions de la Draft des armes, prévues par la CWL.

Jouer avec une AR ou SMG n’a plus aucun sens

En ce qui concerne les armes, il est évident qu’elles sont équilibrées voire trop. En effet vous aurez toujours la possibilité de concurrencer une AR avec n’importe quelle SMG et vice-versa. Le système des caisses de ravitaillement est présent de la même manière que sur Black Ops 3, où il faudra accumuler les clés de cryptage pour débloquer, emblèmes, cartes de visite, camouflages et variantes d’armes. Si compter sur la chance n’est pas votre genre, vous aurez toujours la possibilité d’obtenir les meilleures armes (Légendaires, Epiques)  du jeu en en vous rendant dans le « Labo Expérimental ». Cependant, il faudra jouer et obtenir des points de matériaux.

Call of Duty Infinite WarfareToujours au niveau des armes, et nouveautés de Call of Duty Infinite Warfare : Les clans. Chacun de ces clans vous permettra, en remplissant certains objectifs, de remporter des variantes d’armes que vous souhaitez acquérir.

Les Rigs, au nombre de six, sont dans la continuité de ce que nous avions dans Black Ops 3. Pour résumer, il s’agit de Spécialistes possédant des armes surpuissantes. La petite nouveauté par rapport pour cet opus est l’addition d’un atout passif. Par exemple, le Rigs « Guerrier » qui possède l’arme surpuissante appelée « Griffe », aura la possibilité grâce à son atout « Révélation », d’activer un sonar révélant la position de l’ennemi sur la mini-carte. Vous aurez donc pour chacun de ces Rigs, trois capacités actives et le même nombre pour les passives. En ce qui concerne les scorestreak, on en compte pas moins de quatorze. Si les noms et les designs changent, il n’en reste pas moins la même chose. Il faudra néanmoins réussir de longues séries pour débloquer les plus dévastatrices.

Une durée de vie au plus bas

La durée de vie est comment dire… Désastreuse. C’est le principal élément qui gâche vraiment la fête. Même si la régénération de la vie a été améliorée depuis la Bêta, il est toujours aussi compliqué d’enchaîner plusieurs duels dans un court laps de temps. Vraiment dommage.

 Points positifs:

  • Une campagne très captivante
  • Les missions annexes du mode solo
  • Des batailles spatiales dignes d’un Star Wars
  • Un mode Zombie déjanté mais tellement bon
  • Deux nouveaux modes pour le multijoueur

Points négatifs:

  • Le multijoueur dans son ensemble
  • Les spawns
  • La durée de vie du multijoueur particulièrement

SITE OFFICIEL DE CALL OF DUTY INFINITE WARFARE


 

1 COMMENTAIRE

  1. Entendu pas mal de critiques bein comme toujour je me fie a mon jugement et il faut dire les zone de combat sont juste sublime je parle entre autre de mercure ou titan il faut dire sa eblouis.

    jongler cycle nuit jour avec lle droide l idee est bonne aussi.

    Les mission annexe le plus qui falait
    J adore

    Le mode zombie epoustouflant de rire le mode de respwan et juste genial jouer a des mini jeu juste pour revenir trop genial

    Pas encore tester le multi mais vais allez me faire un tour

    Ps: bravo pour le test il est equilibrer et bien fait

    Mais conseil au joueur ne vous fier pas au test a chaque fois prenez le faite votre experience et apres juger mais eviter de faire comme certain rageus de maudire cod sans jouer

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here