Arrivés tôt ce matin pour nous rendre dans la partie VR du stand Sony, nous avons eu la chance de tomber sur la démo de Resident Evil 7 développé pour la Paris Games Week. Le titre de Capcom est prévu le 24 janvier 2017 sur PC, Xbox One et PS4. Le jeu pourra être parcouru de manière classique ou en réalité virtuelle. Mais revenons à notre démo. Une fois assis sur la chaise et le PlayStation VR sur la tête, l’expérience pouvait commencer.

Resident Evil 7 : récit d’un cauchemar

Tout commence dans une pièce à la lumière tamisée et poisseuse à souhait. Le rendu est saisissant, bien que la définition laisse à désirer. Nous sommes assis sur une chaise, les mains attachées, sans pouvoir bouger. Devant nous une caméra à l’air de nous filmer en gros plan et un homme est étendu sur le sol à quelques pas, sans que l’on sache s’il est mort ou vivant. Après quelques mouvements de bras, nous parvenons à faire tomber la caméra, ce qui provoque le réveil de notre partenaire, que nous appellerons Max pour la suite de ce récit. Une fois ses esprits repris, Max tente en vain de détacher nos liens mais se fait poignarder par un zombie sorti de nulle part. Ce dernier s’intéresse alors à nous alors que nous ne pouvons toujours pas bouger. Il commence une séance de torture en nous enfonçant profondément le couteau dans la jambe. On s’attend presque à ressentir la douleur avant de se souvenir que l’on est bien dans un jeu vidéo. Ouf.

Alors que notre nouvel ami se prend au jeu et souhaiterais nous écorcher un peu plus, nous sommes momentanément sauvé par Max qui repousse au loin le zombie puis lui saute dessus afin de le maîtriser. Le reste du combat à lieu en hors champs et la tension monte pour savoir qui sortira vainqueur de ce combat. Puis le silence s’installe pendant quelques seconde jusqu’à l’apparition de la tête de Max qui roule doucement jusqu’à nos pieds. Nouveau moment de silence. Soudain des mains ensanglantées se posent devant nos yeux dans un remake de cache-cache macabre. En relevant la tête, nous apercevons notre zombie préféré, du sang partout sur le visage. Le scène dure quelques secondes afin de bien marquer notre angoisse, puis, dans un geste brusque, le zombie se jette sur nous, toutes dents dehors. Fin de la démo…

LAISSER UN COMMENTAIRE