C’est en trainant du côté des stands indépendants de la Paris Games Week que nous sommes tombés sur Dead Cells, un rogue-like développé par le studio bordelais de Motion Twin. Composé de 6 personnes (4 développeurs, 1 graphiste et 1 commercial), ce studio est spécialisé dans les jeux flashs gratuits. L’arrivée de Dead Cells, commencé il y a un an, marquera les premiers pas du studio sur Steam, dont le Greenlight devrait commencer d’ici trois mois.

Dead Cells, un rogue-like épatant

Le principe de Dead Cells est à la fois simple et addictif. Aux commandes d’un chevalier sans tête, nous devrons parcourir le donjon afin de s’en échapper. Mais de nombreux ennemis. Toutes les composantes des rogue-likes sont présentes comme la création aléatoire des donjons, des trésors et de ses emplacements, des armes que nous pouvons récupérer… Le personnage peut être équipé d’une arme au corps à corps, d’une arme de jet (kunaï, arc…) ainsi que de deux sorts. A noter qu’il n’est pas possible de stocker les items donc des choix devront se faire à chaque nouvelle arme découverte.

Mais ce qui rend Dead Cells si prenant, c’est ses contrôles. Tout répond à la perfection et le personnage peut enchainer les attaques, les esquives et les sorts dans un balai majestueux. Et les ennemis ne sont pas en reste et n’hésitent pas à nous sauter dessus pour nous agresser. Chaque tableau se termine par un combat de boss possédant une quantité de vie monstrueuse. Malgré quelques bugs restants (des flèches qui traversent les parois par exemple), c’est avec une grande impatience que nous attendons la sortie de Dead Cells sur Steam.

LAISSER UN COMMENTAIRE