Fiche technique de Psycho Pass: Mandatory HappinessPsycho pass mandatory happiness test ps4 jaquette

Développeur : NIS America
Éditeur : MAGES./5pb.
Date de sortie : 16 septembre 2016
Type : Visual Novel
Langue : japonais sous-titré anglais
Version testée : PlayStation 4

Il va de soi que les amateurs d’anime connaissent déjà la licence, mais pour la plupart d’entre vous, Psycho Pass ne vous dit certainement rien du tout. L’anime a rencontré un très grand succès lors de sa sortie, mélangeant science-fiction et thriller. Qui dit succès dit produits dérivés et, bien entendu, jeux vidéo, cependant Psycho Pass Mandatory Happiness est le premier titre à débarquer en Europe. En effet, ce dernier est disponible depuis 2015 sur les Xbox One du pays nippon, mais il aura fallu attendre un an de plus pour qu’une version PS4 et PS Vita voient le jour chez nous. Le titre se présente sous forme de Visual Novel, un gameplay très prisé au pays du soleil levant, mais sera-t-il convaincre le public européen ?

Test Psycho Pass : Mandatory Happiness

On mise tout sur l’histoire

Vu le type de jeu, il est évident que le studio mise tout sur l’histoire, néanmoins pour ceux ne connaissant pas la licence, tout a été fait pour que vous ne soyez pas perdu. En effet, une introduction plantera le décor de cet univers futuriste qui se déroule à Tokyo, en 2112 . Néanmoins, nous allons quand même vous faire un court résumé afin que notre test tienne la route et surtout pour que les personnes ne connaissant pas du tout l’anime sachent de quoi il s’agit.

Comme dit plus haut, votre aventure se déroule à Tokyo au XXIIe siècle. Une organisation de l’État, la MWPSB, se charge de savoir si un être humain à un potentiel de criminel ou non grâce à un objet que l’on nomme le Psycho Pass et un système informatique, le Sibyl. Pour enquêter sur ces personnes, des détectives sont embauchés ainsi que des « exécuteurs » qui, si nécessaire, tuent les personnes possédant un haut potentiel de criminel. Pour ce faire, les exécuteurs possèdent une arme à la pointe de la technologie. En effet, ceux-ci sont armés d’un revolver, le Dominator, relié au cerveau qui ne peut faire feu que sur les personnes ayant été décrites comme dangereuses par le Psycho Pass. Bref, un univers où le taux de criminalité est au plus bas, mais certains arrivent toujours à passer entre les filets.

Maintenant que le décor est posé, Psycho-Pass : Mandatory Happiness n’est pas une suite à l’anime puisqu’il s’agit d’une histoire en parallèle. Il ne vous est donc pas obligatoire d’avoir vu tous les épisodes pour pouvoir comprendre. Certains personnages de la licence sont évidemment présents, mais des informations les concernant sont regroupées sur une base de données accessibles en jeu. De plus, le scénario colle très bien à l’univers, à première vue on pourrait croire que tout y est pour passer un bon moment manette en main, mais…

Gameplay à la porté d’un enfant

Le titre étant une sorte d’histoire interactive, le gameplay se résume à lire des dialogues et à faire vos choix. Les Japonais étant très friands des Visual Novel, le titre aura un peu plus de mal à plaire ici. D’autant plus que nos choix n’ont pas vraiment l’air d’avoir un énorme impact… En effet, lorsque l’on fait le mauvais choix, le Psycho Pass détectera une attitude anomale. Si vous faites trop d’erreurs, c’est donc le game over. Bref, le titre devrait plaire aux fans et encore, car ce dernier est d’un ennui mortel. Aucune action supplémentaire n’a été ajoutée pour que notre enquête soit plus « vivante ». Au final, on ne fait que lire comme s’il s’agissait d’un E-book.

Il faut toutefois ajouter que le caractère design de l’anime est respecté à merveille et les voix originales japonaises feront plaisir à tous les fans. L’ambiance sonore est également très agréable, ce qui nous empêchera d’arrêter le jeu après 30 minutes de gameplay. Malgré ces deux points positifs, Psycho Pass : Mandatory Happiness n’est vraiment pas une réussite dans le genre.

Pour conclure, Psycho Pass : Mandatory Happiness n’est pas à la hauteur de l’anime, mais devrait plaire à certains fans qui aiment lire. Le gameplay est ennuyant et rien n’a été fait pour que les dialogues soient plus vivants et nous donne l’envie de continuer. Les dessins et la bande-son sauvent un peu le jeu, mais ça ne suffira pas pour que l’on y passe un long moment dessus. Bref, excepté pour les fans, le titre n’a pas grand intérêt.

Points positifs:

  • Voix et bande-son
  • Bon scénario

Points négatifs:

  • Ennuyant à partir de quelques heures de jeu
  • Sous-titre en anglais

Psycho Pass: Mandatory Happiness Site Officiel


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here