Fiche technique de Skylanders Imaginators :

Skylanders ImaginatorsDéveloppeur : Toys For Bob et Vicarious Visions
Éditeur : Activision
Date de sortie : 14 octobre 2016 en Europe sur Wii U, PlayStation 3, PlayStation 4, Xbox 360 et Xbox One
Type : Action Aventure / Plateforme
Langue : Français
Joueurs : 1 à 2 joueurs en local
Version testée : Version Crash Bandicoot sur PS4

Toys for Bob, Vicarious Vision et Activision nous propose chaque année depuis 2011 un nouveau jeu Skylanders et l’année 2016 ne fait pas exception avec son 6ème nouveau né : Skylanders Imaginators.
La franchise s’est fait connaître en étant la première à proposer, il y a presque 6 ans, ce genre de jeu incluant des jouets se matérialisant à l’écran grâce à un portail. Aujourd’hui nos chers Skylanders ont bien évolués à travers les différents épisodes, combattant toujours le vilain Kaos. Et c’est encore une fois dans les Skylands que nous nous retrouvons pour ce dernier opus en date.

Kaos toujours plus Vilain

L’histoire commence donc dans les Skylands, la terre des Skylanders, où nous apprenons qu’un drame est arrivé, puisque le méchant Kaos s’est introduit dans la bibliothèque est a dérobé un livre très important. Ce livre permet en effet à Kaos de créer des monstres maléfiques, les Doomlanders. Mais pas de panique les Sensei sont là pour tout vous apprendre et pour combattre à vos côtés, vous jeune maître du portail que vous êtes. Les Sensei sont tout simplement les Skylanders bons ou mauvais rencontré dans les précédents opus, devenus maîtres en combat. Votre but est alors simple, combattre de plateaux en plateaux les Doomlanders créés par Kaos grâce au livre, afin de pouvoir encore une fois contrer sa menace sur les Skylands. Comme dans les précédents opus il vous sera possible d’améliorer vos compétences en grimpant les niveaux et en achetant de nouvelles capacités grâce à l’argent collecté durant vos différents périples.

Une grande nouveauté

Cette année encore le jeu Skylanders Imaginators voit un changement de taille arriver. En effet si nous étions habitués aux différents éléments qui caractérisaient nos fameux héros (eau, feu, terre, air, mort, vie, ténèbres, lumière, magie et technologie), cette année des classes sont apparues. Ces dernières classifient d’avantage les personnages selon les mêmes principes qu’un RPG. Ainsi nous avons au totale 10 nouvelles classes qui sont :

  • Cogneur (Browler) symbolisé par un point
  • Marteleur (Smasher) symbolisé par une massue
  • Archer (Sowslinger) symbolisé par un arc et une flèche
  • Sorcier (Sorcerer) symbolisé par un sceptre
  • Sentinelle symbolisé par une double faux
  • Épéiste (Smashbuckler) symbolisé par deux cimeterres croisées
  • Bazookeur symbolisé par un bazooka
  • Ninja symbolisé par un suriken
  • Chevalier (Knight) symbolisé par une épée
  • Tireur (Quickshoot) symbolisé par un réticule de visée

Skylanders ImaginatorsMais ce n’est pas la seule nouveauté car en plus des Sensei qui se trouvent être au nombre de 29 ou 31 figurines (selon le support du jeu), nous avons la possibilité de créer nous aussi des Skylanders Imaginators grâce aux 31 cristaux élémentaires. Les fameux cristaux ont initialement déjà un élément, en revanche ce sera à vous de choisir sa classe. Toutefois faites attention et réfléchissez bien car une fois sa classe attribuée le cristal ne pourra pas en changer. Pour ce qui est de l’Imaginator, il sera physiquement modifiable à votre convenance à travers plusieurs options qui sont le corps où vous choisirez chaque partie une par une grâce à une galerie, l’équipement où vous choisirez ses armes mais également ses armures, la couleur d’absolument chaque élément, les pouvoirs et la personnalité, mais aussi son aura où encore sa taille. Bref vous pouvez créer le Skylander dont vous avez toujours rêvé. Pour ce qui est du stock de la galerie qui vous permettra de personnaliser votre Imaginator, les éléments sont à collectionner durant tout le jeu et s’offriront à vous sous forme de coffres. Ainsi de nouveaux bras, voix, têtes, jambes, armes et autres seront disponibles pour modifier votre création.

Une application sur iOS et Android est disponible pour fabriquer, même loin de votre console, des Imaginators, néanmoins le portage de vos créations de votre téléphone portable au jeu sur console n’est pas possible sauf si vous achetez une carte (15 euros), pour ensuite la placer sur le portail, ou si vous créez la figurine de votre création pour l’utiliser comme les figurines de base, mais il faudra là encore débourser en moyenne une cinquantaine d’euro !

Skylanders ImaginatorsUne version qui plaira beaucoup

Comme à chaque sortie, le jeu propose plusieurs packs de démarrage qui sont cette année le pack de démarrage standard qui contient le jeu Skylanders Imaginators, le portail, les Sensei King Pen (Eau/Cogneur) et Golden Queen (Terre/Sorcier), et le cristal de création du Feu. Mais aussi la fameuse version Dark, proposée chaque année qui possède en plus de la version standard le personnage de Dark Wolfgang (Mort-Vivant/Archer) et les version dark de King Pen et Golden Queen ainsi que les cristaux de créations du Feu, de la Vie et des Ténèbres.
Mais la version qui fait parler d’elle cette année, et disponible uniquement sur PS4 et PS3 c’est la version Crash Bandicoot, qui contient les senseis Crash Bandicoot (Vie/Cogneur)et Dr. Neo Cortex (Tech/Sorcier) en plus des deux autre sensei et du cristal de création du feu.
L’exclusivité de personnage n’est pas nouveau pour la firme puisque l’an dernier nous avions vu les personnages de Donkey Kong et de Bowser s’incruster sur les versions Nintendo. Les fans du bandicoot seront donc ravi de cette attention, d’autant plus qu’un plateau spécial est disponible sur les versions Sony ou l’on se retrouve dans l’univers de Crash. Pas besoin néanmoins d’acheter le pack Crash pour y jouer cependant il vous le faudra pour débloquer des niveaux du plateau et le finir à 100%.

Un jeu pour les petits et les grands

Si l’histoire de ce sixième jeu n’a rien d’innovant, il reste sur la même ligne directrice que ses grands frères et offre aux joueurs ce qu’ils attendent. Nous retrouvons d’anciens personnages autrefois méchants qui désormais combattent à nos côtés mais également des Skylanders bons déjà présents dans les versions antérieures. Spyro fait son retour sur l’écran, mais il n’est néanmoins pas jouable, il fera office de narrateur (sauf, bien sûr si vous possédez sa figurine du premier jeu, compatible avec ce dernier). Le jeu n’est pas simplement pour les enfants, car certains niveaux peuvent se montrer compliqués et amusant à faire quelque soit votre âge. La possibilité de jouer à deux est encore plus apprécié si vous possédez deux enfants pour qu’ils puissent s’entraider ou tout simplement si vous désirez jouer avec eux ou avec votre conjoint. D’autant plus que si votre enfant désire finir le jeu à 100% vous devrez mettre la main au porte-monnaie. Ce n’est pas nouveau Skylanders et ses figurines ne sont pas donnés. Comme chaque année la figurine se vend en moyenne 15 euros et cette année les cristaux sont à 8 euros, si vous désirez avoir le jeu complet (sans compter les cristaux) il vous faudra débourser pas moins de 400 euros supplémentaires ! Néanmoins l’achat de chaque Sensei n’est pas obligatoire pour finir le jeu.

Skylanders ImaginatorsComme certain le savent déjà peut-être la firme Activision Blizzard Studio a lancera sa série animé le 28 octobre 2016 « Skylanders Academy », disponible sur Netflix. Pour les plus fans d’entre vous ou ceux qui ne connaissent pas encore n’hésitez pas à y jeter un œil .

Points positifs :

  • Un univers toujours aussi merveilleux
  • Une histoire pour tous les âges
  • Un mode multijoueur local sur un seul écran
  • Des graphismes adorables et une texture irréprochable
  • Une exclusivité Sony qui fera des heureux
  • Des figurines propres
  • La rétrocompatibilité pour toutes les anciennes figurines

Points négatifs :

  • Un jeu qui revient vite cher
  • Une application proche de l’arnaque
  • Des niveaux qui se ressemblent

SITE OFFICIEL DE SKYLANDERS


RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
7.5
Article précédentNi Retrocompatibilite, ni multi-screen pour la Nintendo Switch
Article suivantCritique: Gotham Saison 2, les fondements de l’univers Batman?
Fan de jeux vidéo depuis tout petit, j'ai commencé avec la PS1 et la GameBoy Color. Maintenant, je suis sur PS4, Xbox One & Wii U mais je n'oublie pas les grands classiques, car je suis et resterai un rétro-gamer et je me plais à faire la collection de consoles et de jeux rétros. Je commence progressivement à réaliser un rêve d'enfant, puisque plus les années passent et plus je m'investis dans le monde merveilleux des jeux-vidéo, entre petit boulot et hobbies ! 4wearegamers@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here