Fiche technique de Pro Evolution Soccer 2017:

PES 2017 box art review testDéveloppeur : Konami
Éditeur : Konami
Date de sortie : 15 septembre 2016 sur PS4, Xbox One et PC
Type : Sport / Football
Langue : français
Version testée : PS4

Écrasé sous l’oppression constante de son plus grand rival, FIFA, PES 2017 tentera cette année encore de conquérir un public toujours plus grand. Alors que sa sortie n’est à peine qu’à deux semaines de celle de FIFA 17, Konami devra tout miser sur ce nouvel opus déjà bien propulsé par le retour marquant de la franchise avec PES 2016 et ses nombreuses nouveautés. Même si la série de jeux de football de Konami n’attire pas forcément le même public que FIFA, sur quoi l’éditeur se basera-t-il cette fois pour élargir ses horizons?

L’objectif de Pro Evolution Soccer est simple, pousser les joueurs à réaliser de beaux matches, faire du beau jeu. Mesurer ses passes, doser ses frappes et réaliser des moments forts pour mener son équipe à la victoire grâce à un jeu intelligent et réfléchi. Mais pour se faire, les mécaniques de jeu doivent toujours être plus poussées, et les graphismes ne sont là que pour aider à l’immersion. PES est un beau jeu, mais n’arrivait plus à prouver sa valeur avec un titre 2015 très décevant. Mais cette époque maintenant révolue, Konami bosse dur pour donner un sens au mot « simulation » depuis un peu plus d’un an. Cette année encore donc, le gameplay est très appréciable et le réalisme est au rendez-vous. La physique y est presque irréprochable, le comportement de la balle est retranscrit à la perfection et le jeu d’équipe est bien dosé.

Pro Evolution Soccer 2017 first touchUne formation pour les pro.

Le mode de formation sera incontournable pour guider le joueur vers la victoire. Alors que nous naviguons dans le menu, nous constatons l’étendue des possibilités de cet apprentissage suivant la situation dans laquelle on se trouve. Soit vous êtes débutant et sélectionnerez alors une formation simplifiée, ou dans le cas contraire, vous désirerez apprendre minutieusement les façons de jouer lorsque vous donnez le coup d’envoi, vous attaquez ou jouez la défense, par exemple. Dans le cas où la technique vous passionne, les instructions données seront assez poussées pour que vous puissiez sortir tous vos atouts pendant les matches. Mais c’est surtout à la vue de ces multiples possibilités d’apprentissage, ces techniques de jeu et surtout les instructions défensives que l’on peut en déduire que l’IA du jeu  jouera elle aussi avec style et minutie. Un gros « plus » pour la licence Pro Evolution Soccer.

Jouer à PES 2017, c’est construire son jeu. Même entre amis.

Lorsque l’on parle de Pro Evolution Soccer de manière générale, on comprend par la une défense souvent inégale. La plupart du temps, il n’était donc pas rare de ne compter que sur la défense centrale pour récupérer un ballon dangereux. PES 2017 va cette fois plus loin et propose encore un menu de modélisation d’une défense de jeu, en plus du jeu offensif. Le menu tactique y est le bienvenu et permet au joueur de cibler le style de jeu adéquat pour son match à venir. Au niveau des modes de jeu, PES 2017  ne se démarque pas fort du précédent titre et fait même l’objet d’un manque flagrant d’équipes sous licence. On y retrouvera donc de multiples compétitions, ainsi que la ligue des masters qui, cette année, vaut largement le détour avec plusieurs améliorations. Lorsque l’on se met enfin à jouer en JcJ avec un ami sur la même console, c’est là qu’on sent que Pro Evolution Soccer 2017 en jette. En plus de nous en mettre plein la vue avec des joueurs modélisés de manière impeccable, le jeu offre de multiples animations de jeu, des modèles physiques au top qui nécessiteront là aussi une construction de jeu intelligente.

Pro Evolution Soccer 2017 jeu action reviewAprès un titre riche en innovations l’an passé, PES peine déjà à se renouveler. Mais la simulation apporte toutefois tous les côtés convaincants pour faire de lui un jeu de sport plus que satisfaisant. Fatalement plus beau que PES 2016, on s’aperçoit aussi directement que l’IA est effectivement aux petits oignons en offrant un équilibre attaque/défense parfait. Le jeu reste également très accessible aux débutants et sait s’ajuster aux joueurs les plus exigeants en proposant des matches de grande difficulté avec des animations variées, des mouvements de caméra impeccables. Pour les petits nouveaux, les formations proposées dans le jeu sont relativement claires, et votre soif d’en apprendre davantage sera assouvie avec la sélection d’apprentissages bien plus techniques pour vous apprêter à l’imprévisible une fois en match. Mais quelques petits défauts feront malgré tout tiquer les fans comme ce doublage français toujours mauvais, quelques problèmes dans les sanctions sur le terrain ou ces centres douteux.

Points positifs

  • Le jeu pousse les joueurs à être stratégiques
  • Un jeu très beau
  • Une défense collective et un gardien de but très valables
  • Un gameplay accessible, malgré son titre de simulation

Points négatif

  • Très peu de nouveautés par rapport à l’an passé
  • Un mauvais commentary français
  • Des frappes banales
  • Un arbitrage parfois douteux (non, mais ça, c’est pour tous les fans de foot)

SITE OFFICIEL DE PRO EVOLUTION SOCCER


 

RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
8
Article précédentBeyond Good and Evil 2 montre les crocs !
Article suivantDESTINY: Les équipements du raid hard Fureur Mécanique
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here