S’il y avait bien un rendez-vous à ne pas manquer pour nous lors de notre passage à la Gamescom cette année, c’était sans aucun doute notre session de jeu de près d’une heure sur la prochaine extension de Destiny, Les Seigneurs de Fer (Rise of Iron). S’en est suivi une interview avec Lars Bakken (Lead Designer de l’Épreuve) et Steve Cotton (World Lead designer) durant laquelle nous avons essayé de soutirer un maximum d’informations sur le nouveau contenu de Destiny Les Seigneurs de Fer. Bien entendu, le studio devait garder un minimum de secrets à propos de l’extension. Nous allons donc résumer ici notre ressenti sur le nouveau mode PvP Suprématie et l’assaut le Mauvais Oeil, un expérience au coeur de la nouvelle menace SIVA découverte par les  symbiotes de la Maison des Diables (ARIA, en français).

Lars Bakken Steve Cotton Gamescom 2016 Destiny Rise of IronUn nouveau gardien pour Rise of Iron

Pour cette session de démo, chaque console avait une classe attribuée. Tout le monde pouvait ainsi choisir son personnage favori pour découvrir l’extension. Nous avons personnellement choisi le Titan et l’Arcaniste. Au premier regard, ce qui saute aux yeux est le  Gjallarhorn mis à notre disposition et enfin de retour dans les Seigneurs de Fer. Il s’agissait de la version blanche et dorée traditionnelle de 360 de lumière et non du Gjallarhorn de Fer noir, mais lui aussi toujours armé des ogives à système de pistage de cible et des sous-munitions. Le reste des armes étaient des légendaires, mais nous avions une de chaque type (revolver, fusil à pompe, à fusion, à impulsion, automatique..) pour nous une prise en main des plus confortables.

Pour ce qui est de l’armure, rien d’exceptionnel. Nous avions simplement un équipement rare, et le revêtement ne nous avait pas marqués outre mesure. Mais la grosse nouveauté de Rise of Iron était l’ajout des reliques, garantissant un bonus stratégique unique. Pour un aperçu général de ces reliques, rendez-vous sur cet article. A leur gauche, nous trouvions enfin le fameux spectre de la Bannière de Fer, une coque remarquablement bien détaillée.

Enfin, chaque équipe de 6 avait le même vaisseau. 2 modèles étaient disponibles. L’un était le vaisseau exclusif à la PS4, l’autre était le tout premier vaisseau du jeu avec des motifs de la Bannière de Fer.

Deux parties en suprématie sur Mercure

Suprématie est un tout nouveau mode PvP présenté par Bungie il y a maintenant quelque temps. C’est donc avec un gardien de 360 de lumière et son Gjallarhorn année 3 que nous nous sommes affrontés en 6 contre 6 sur une carte exclusive Playstation 4, Icarus, située sur Mercure grâce au nouveau système de partie privée à venir avec l’extension. De base, suprématie se présente donc comme un mode Choc auquel un système d’élimination confirmée à été greffé. A chaque gardien adverse éliminé, un engramme appelé « Crest » tombe par terre. Cet engramme rapporte un point à votre score personnel et donc celui de votre équipe s’il est ramassé, et deux points si vous ramassez l’engramme de votre propre élimination. Dans le cas où un gardien adverse ramasse l’engramme de son coéquipier, l’élimination est annulée et aucun point ne sera attribué à votre équipe. Ce nouveau mode ainsi que tous les autres donneront aussi de superbes nouveaux équipements comme l’armure Stellar Impact aperçue en page principale de GameInformer lors des multiples révélations publiées sur Rise of Iron.

Ce mode requiert donc des déplacements constants sur la carte. Il est évident que les frags réalisés durant vos parties et contestés par un ennemi comptera malgré tout pour vos objectifs de quêtes et contrats.

L’assaut Mauvais Œil

Après deux parties intenses en mode Suprématie, Bungie nous a envoyés sur Terre, en ancienne Russie pour y affronter une nouvelle menace pour le moment inconnue. Cet assaut représenterait la découverte de l’ARIA par les gardiens. Alors que vous plongez tête baissée au cœur d’un bâtiment en ruine dans lequel des nœuds infectés par cette nouvelle technologie hostile ont été repérés. Votre mission est en premier lieu de parcourir les environs pour anéantir cette première menace et ainsi éviter sa propagation. Une mission qui, vous l’imaginez, n’aura aucun effet sur l’ARIA au vu des images du cosmodrome envahi par cette technologie cubique et rougeâtre. Au fil de votre missions, vous croiserez des hordes de déchus infectés. Les premiers auxquels nous nous confrontons! Ceux-ci ne possèdent pas de point faible particulier si ce n’est la tête, mais leurs armes d’un nouveau type pourront vite vous surprendre.

Destiny Rise of Iron assaut SIVA ARIAEnfin, vous arrivez dans une salle finale où, à notre grand étonnement, un ogre s’y retrouve enchaîné. Mais ces chaînes ne sont pas banales et nous font tout de suite penser à l’ARIA. Ensuite, c’est l’affrontement final. Kovik, une sorte de prêtre archonte sous l’emprise de l’ARIA fait son apparition, ainsi que de multiples vagues de déchus et collecteurs ARIA. Ce combat final était assez intense car l’ogre agissait comme un malus sur l’équipe. Il est en effet impossible de lui faire le moindre dégât, et ne sera là que pour vous mettre des bâtons dans les roues avec les autres déchus pendant que votre réelle cible, Kovik, vous tire dessus et vous inflige des dégâts de zone si vous vous trouvez à proximité. Mais rassurez-vous, la salle finale est assez grande, circulaire, et vos déplacements seront utiles pour vous éloigner au plus de l’ogre et du boss si besoin. L’idéal serait de vous répartir dans la pièce pour éviter d’être poursuivis par l’ogre durant tout le combat. Kovik, lui, ne cherchera pas spécialement à venir au corps à corps.

Destiny Les Seigneurs de Fer Ogre assaut mauvais oeilAu final cette démo de Rise of Iron nous donnait un très bel aperçu de ce que nous réserve cette extension. Les matchs privés ajouteront un côté très convivial à l’épreuve, mais il est utile de préciser que ces parties n’affecteront pas l’avancement de vos quêtes et contrats PvP (ce qui est compréhensible). La menace SIVA, ses déchus qui se déplacent par courtes téléportations et ces lueurs rouges et hostiles ajoutent une ambiance très particulière au jeu.

Les Seigneurs de Fer promet un ajout massif de contenu, mais il faudra néanmoins attendre le mardi 20 septembre pour en apprendre d’avantage. Bungie ne nous a pas tout dit, nous réserve encore beaucoup de surprises, et il y a fort à parier que des secrets resteront à découvrir après la sortie de l’extension, comme la signification de ces fragments d’ARIA dormants (Dormant SIVA Cluster) et leurs cartes de grimoire respectives trouvés dans la démo de la Gamescom. A très vite pour d’autres aventures prenantes!


L’assaut mauvais Oeil en vidéo:

Le mode PvP suprématie en vidéo:

LAISSER UN COMMENTAIRE