Fiche technique de Paragon:

Paragon PS4 Box ArtDéveloppeur: Epic games
Editeur:
Epic Games
Date de sortie: 2016
Type: MOBA
Multi: Uniquement
Langue: Français/Anglais
Version testée: PS4

Nous avons testé pour vous le jeu Paragon. Ce jeu s’inscrivant dans la lignée de MOBA est en accès anticipé sur PS4 et PC et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il cache pas mal de bonnes surprises, mais qu’il déçoit également sur certains points.

Débutons ce test en parlant de l’histoire … Et bien cela sera vite réglé, car il n’y en a pas, aucun scénario ou trame scénaristique n’est disponible, les personnages n’ont pas réellement d’histoire, uniquement une sorte de fiche de présentation et d’utilisation que vous pouvez retrouver sur le site officiel du jeu. Vous commencez donc le jeu en vous battant sur le monde d’Agora afin d’en prendre le contrôle, sans trop savoir pourquoi … Les parties se dérouleront à cinq contre cinq et lorsque vous débuterez, vous n’aurez d’autres choix que de vous confronter à l’IA, avec quatre autres personnages contrôlés par cette dernière. Après avoir passé quelques niveaux, il vous sera possible de jouer avec quatre de vos amis contre l’ordinateur ou bien contre d’autres joueurs.

Héros et cartes : compréhension et utilisation

Passons au gameplay et aux mécaniques du jeu. Vous aurez le choix entre une vingtaine de personnages se déclinant en trois catégories : le mage, le ranger et le combattant. A noter qu’ils ne seront pas tous disponibles dès le début, il vous faudra les débloquer en montant de niveaux. Il vous sera également possible de décliner vos personnages préférés en différents styles de combat, par exemple, le combattant peut adopter un style de “tank” ou bien orienté “dégât”. Tout cela est possible grâce à un système de cartes que vous gagnerez à chaque partie remportée ou vous aurez également la possibilité de les acheter soit avec l’argent du jeu, qui vous est fourni en petite quantité ou avec de l’argent réel. Mais nous y reviendrons plus tard. Chaque personnage dispose de caractéristiques et de compétences qui lui sont propres. Les caractéristiques comportent notamment la résistance, la puissance d’attaque de base, la mobilité et la puissance des compétences d’attaque. Les compétences d’attaque se comptent aux nombres de cinq comprenant l’attaque de base, elles sont composées de diverses techniques variées et uniques à chaque héros, que ce soit des attaques de zone, des attaques ciblées ou d’amélioration. A noter que les compétences d’attaques consomment du mana, donc prenez garde et réfléchissez bien avant de les utiliser.

Les héros débutent chaque combat au niveau 1, il est donc de votre devoir de le faire évoluer et de le rendre plus puissant. Mais ne vous inquiétez pas, les cartes sont là pour vous aider à progresser.

Parlons maintenant des cartes, ainsi que de leur mode d’utilisation. Au début des combats, vous aurez le choix entre deux et trois decks de cartes préconçues, présentant des fonctions différentes. Vous pourrez déployer six cartes utilisables avec la croix directionnelle ou bien des cartes spéciales d’amélioration pouvant elles-mêmes contenir jusqu’à trois améliorations dont attaque, défense, vitesse d’attaque, santé, réserve de mana et coup critique. Mais pouvoir employer ces cartes à un coût, vous devrez déployer ce que l’on appelle des moissonneurs qui vous permettront de récupérer les ressources nécessaires à leur activation. Il vous sera également possible de récolter ces précieuses ressources en tuant les serviteurs et héros adverses. Trois points d’activation vous seront attribués au début des combats.

Votre héros, qu’il soit ranger, mage ou combattant a des affinités avec certaines cartes. En effet, il existe des cartes dites neutres et donc pouvant être utilisées par tous les héros. Mais des cartes plus spécifiques existent, notamment de type esprit, rage, croissance, corruption et ordre. A vous donc de les utiliser au bon moment, avec le héros adéquat et combiné de la meilleure façon possible. Arrivé au niveau cinq, vous pourrez enfin créer vos propres deck de cartes, ceux-ci seront propres à chaque personnage et ne pourront donc pas être utilisés par les autres. Il vous sera possible d’acheter des emplacements de deck car ces derniers viendront vite à manquer si vous décidez de varier vos jeux pour un ou plusieurs héros.

Le monde d’Agora et ses merveilles !

Durant les matches, mis à part le fait que vous devrez déployer les moissonneurs, vous serez confrontés à différents éléments. Un de ces éléments est les gardiens, des PNJ présents sur la seule et unique map du jeu, détenant des artéfacts puissants vous fournissant des bonus comme la régénération plus rapide des capacités, des ressources pour les cartes et ainsi de suite, afin de récupérer lesdits artéfacts, vous devrez venir à bout de ces puissants personnages.

Les matches se déroulent comme suit: vous commencez dans votre base protégée par de multiples tourelles très puissantes dont le but est de défendre le noyau ainsi que les Inhibiteurs, sortes de grandes tours de défense entourant le noyau. Votre objectif principal est de détruire le noyau de la forteresse adverse. Tout ceci semble plutôt simple à réaliser, mais il vous faudra faire preuve de stratégie et d’ingéniosité pour éviter de succomber aux assauts des serviteurs et héros ennemis qui apparaîtront sans cesse jusqu’à la destruction d’un des noyaux. Lorsque vous commencerez à percer à travers les lignes ennemies et que vous entamerez les inhibiteurs, votre base produira des serviteurs supérieurs, plus grands et plus puissants que les serviteurs normaux. Enfin, vous serez régulièrement amenés à retourner à la base suite à un assaut dans lequel vous aurez utilisé toutes vos potions afin de restaurer pleinement votre santé et votre mana ainsi que vos différents items. Comme la seule map est, nous devons l’admettre, très grande, vous aurez à votre disposition une touche qui vous permettra de retourner à votre base. Cependant vous resterez totalement vulnérable lors de ce mini rituel qui dure une dizaine de secondes sachant que la moindre attaque stoppera la téléportation, alors soyez certains d’être dans un endroit sans danger. Pour cela, il existe des zones où vous disparaîtrez des radars et qui vous donneront la possibilité de tendre des embuscades et de reprendre votre souffle.

Petite mise en garde pour les joueurs bourrins, sachez néanmoins que le jeu se montrera très punitif avec les joueurs voulant être trop “rentre dedans”. En effet, le temps de réapparition augmente chaque fois que vous mourez, pouvant aller jusqu’à 90 secondes. Inutile de vous dire que voir chaque seconde défiler peut être très, très long …

A la fin d’une partie, qui peut durer un bon moment, vous recevrez les précieuses cartes, votre héros gagnera de l’expérience lui permettant ainsi monter de niveau, mais vous recevrez aussi de la monnaie du jeu qui vous permet entres autres d’acheter des packs de cartes, mais également des skins pour personnaliser votre héros. Vous obtiendrez également de la réputation qui correspond à votre niveau de jeu. Ce qui reste tout de même regrettable, c’est qu’énormément d’éléments du jeu sont payants comme les défis maîtres, qui vous permettent de débloquer des skins, assez sympas, mais purement esthétiques, ainsi que des gains d’expérience permanents et des provocations pour vos héros. Ce qui, à notre avis, ne vaut pas le prix demandé.

Paragon : pour bien démarrer, il faut bien choisir !

  • Le pack de démarrage Paragon qui comprend trois défis maîtres pour trois héros et un boost de réputation pour trois victoires durant une semaine pour la somme de 19,99€.
  • Le pack fondateur challenger contient treize défis maîtres pour treize héros, trois boost de victoire pour une période de cinq semaines. Ce pack vous permet également de parrainer un ami en lui donnant accès à un pack de démarrage et vous donne droit à un skin exclusif. Tout ça au prix de 47,99€.
  • Et pour finir, le pack fondateur maître, vous donnant accès à tous les défis maîtres pour tous les personnages, mais également ceux à venir. Les trois boost de victoire pour une période de quinze semaines, pouvoir parrainer un ami, toujours pour un pack de démarrage et le skin exclusif. Le prix de tout cela, 79,99€.

Si vous êtes plutôt hésitant, sachez qu’une bêta gratuite sera disponible à partir du 16 août.

Point positif, les développeurs du jeu prévoient de sortir un nouveau héros toutes les trois semaines et ce totalement gratuit. D’ailleurs, un nouveau héros sera disponible à partir du 12 juillet, portant le doux nom de Greystone. Autres points positifs : les graphismes, dont nous n’aurons rien à redire ainsi que la bande originale qui est un réel plaisir à écouter, mais dont on regrette l’absence lors des matches. Petite note de fin pour conclure ce test : est-ce que tous ces éléments justifient le prix d’un jeu qui à la base est un Free-To-Play et semble plutôt se diriger vers un Pay-To-Win ?

Points Positifs:

  • Les graphismes
  • La bande originale
  • La venue régulière de nouveaux héros
  • La stratégie et l’intensité dans les combats
  • De nombreux héros aux styles originaux

Points négatifs:

  • La durée d’un match
  • compréhension de l’utilisation des cartes
  • Les achats un peu trop présents dans le jeu
  • Le prix des éditions challenger et maître

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here