codbo3_ps4_3d-box_front_rgb_pegi-zoom

Fiche technique :

Développeur : Activision
Éditeur : Treyarch
Date de sortie : 6 novembre 2015 sur PS4, PS3, Xbox One, Xbox 360 et PC
Type : FPS
Multi: 2 à 18 joueurs en ligne, LAN et co-op
Langues : français
Version testée: PS4

Trois ans après la sortie du titre à succès Call of Duty Black Ops II, Treyarch revient avec un titre peaufiné durant 3 grâce à la nouvelle rotation de studios que propose maintenant Activision pour la franchise. Très attendu par les fans de la série, mais aussi attendu au tournant par les fans de Call of Duty après un Ghosts décevant et un Advanced Warfare proposant une nouvelle formule de gameplay devant encore s’intégrer aux habitudes de jeu des fans, ce Black Ops III avait beaucoup de promesses à tenir. Entre un mode zombie rempli de secrets, un multijoueur refaçonné version 2065 et une campagne jouable pour la première fois en co-op, ce titre apporte-t-il toujours le formule traditionnelle des Black Ops pour les plus nostalgiques, tout en délivrant plusieurs nouveautés en termes de gameplay et d’innovations graphiques?

A PLUSIEURS, C’EST PLUS DRÔLE!

Call of Duty Black Ops III a l’exclusivité particulière de proposer pour la première fois dans l’histoire de la franchise une campagne jouable en co-op jusqu’à 4 joueurs. Vous pourrez ainsi incarner des membres des Black Ops pour suivre les têtes de groupes au travers de missions futuristes ou la robotique prend le dessus sur les méthodes de combat traditionnelles. Black Ops III se démarque aussi de ces prédécesseurs par un système d’XP propre au mode campagne. Cela permettra premièrement à chacun de personnaliser ses équipements pour ainsi se créer une expérience de jeu propre à chacun, mais surtout de progresser pour prendre le dessus sur vos ennemis. Cependant, la trame narrative des Call of Duty n’a jamais vraiment été au top. Se demandant bien trop souvent le pourquoi du comment des missions, ou cherchant à savoir comment les ennemis sont devenus les méchants, ce mode histoire reste encore une fois assez flou et bâclé dans sa narration. On cherchera ainsi bien vite à le terminer pour récolter les divers bonus end-game (cartes de visite,emblèmes,trophées).

Call-of-Duty-Black-Ops-3-Screenshot-9

La véritable surprise de ce côté histoire est un mode secret que les joueurs n’ont visiblement pas tardé à découvrir, le mode Nightmare (Cauchemar) disponible en mode campagne. Cette histoire alternative des Black Ops vous plonge dans un monde post-apocalyptique rempli de zombies. A mi-chemin donc entre le célèbre mode zombie de la franchise et l’histoire principale,vous incarnerez les protagonistes auxquels vous vous serez alliés dans la première histoire pour survivre à un monde en proie à un virus zombie dévastateur et mortel.

UN MODE MULTIJOUEUR UNIQUE

Le mode multijoueur de Black Ops III est innovateur en bien de points. Premièrement, le choix de soldat se base maintenant sur des spécialistes, des soldats tant différent physiquement que dans leur « Super », c’est-à-dire leurs compétences spéciales. Ces compétences peuvent prendre la forme d’avantages tactiques ou d’armes spéciales permettant de tuer des ennemis en un seul coup à moins de savoir viser correctement et de ne pas se faire tuer, chose qui mettrait fin à votre état « ravageur ». Si Black Ops III reprend les mécaniques essentielles des deux précédents titres, il suggère également la réutilisation d’anciennes séries de points comme le Hellstorm, le colis stratégique et les min voiturettes HC-XD pour ne citer qu’eux. Premier point nostalgique pour les fans qui s’y retrouveront également à côté d’un commentary de partie propre à la série, et le retour des certaines anciennes maps dans leur version futuriste (Nuk3town, Metro…bientôt Hijacked?). Mais Black Ops III ne propose pas seulement une version remake du précédent et y incorpore quelques ajoutes stratégiques comme le fait de pouvoir marcher sur les murs, une action qui vous débloquera aussi de nouvelles médailles de partie en cas de frag durant une course sur un mur, par exemple.

Outrider, l’un des personnages jouables de base dans le multijoueur, est un spécialiste qui vous permet d’incarner une femme, une grande première pour la franchise. Ses deux atouts reflètent les deux faces des super attaques des spécialistes. L’une, épervier, vous Black-Ops-3_Specialist-Outrider1confère un arc à flèches dont les carreaux explosent à proximité des ennemis. Si vous visez bien, l’ennemi peut être lourdement affecté et mourir d’un seul coup. Dans le cas contraire, vous pouvez tout de même l’affaiblir et tenter un autre coup, à raison de 5 à 6 flèches par activation de super attaque. L’autre, impulsion visuelle, vous révèle durant un bref instant l’ensemble des ennemis présents autour de vous par un marquage rouge vif se voyant même au travers des murs. Cet atout est donc plus axé tactique qu’offensif. Cela permet donc de créer deux façons de jouer totalement différentes pour un seul et même spécialiste. Outrider n’est évidemment pas le seul spécialiste féminin de Black Ops 3. Parmi les 9 spécialistes pour le moment disponibles, trois sont des femmes. Mesdames, affirmez-vous donc avec ce nouvel opus Call of Duty!

Le jeu en Arène, une branche à part du multijoueur traditionnel du jeu, est un mode dans lequel les joueurs entrent en compétition dans des sélections avec classement, des parties durant lesquelles ils seront mis en relation avec d’autres joueurs de niveau égal aux leur. Vous aurez le choix entre les « Séries pro », dans lesquelles les règles du mode Hardcore s’appliquent (Tir allié activé / règles compétitives), ou le mode « Moshpit » dans lequel les objectifs de partie sont aléatoires. Ces deux modes ne proposent que des matchs en 4v4 et votre classement montera au fil de vos victoires, mais pourrait aussi dégringoler à la suite de plusieurs échecs. Au final, l’objectif de ce côté ultra compétitif du mode multijoueur est de s’inscrire dans un classement mondial sous forme de Grade.

RICHTOFEN, L’ANNONCEUR DIABOLIQUE EST DE RETOUR

Si la série Black Ops a bien forgé sa réputation sur un de ses aspects, c’est bien sûr son mode zombie, constituant le troisième tiers du contenu de chaque titre de la série avec le multijoueur et la campagne et qui, contrairement à Advanced Warfare, est bien inclus de base dans le jeu. Nous retrouvons ici les principes fondamentaux de Black Ops II : Mastodonte, Richtofen pour annonceur diabolique, secrets de map et trame menant vers d’autres parties de la map… Qui rendra les joueurs nostalgiques de l’année 2012. Avec Shadows of Evil pour seule map de base inclue au lancement du jeu, elle est néanmoins très grande, divertissante et remplie de mystères que même les joueurs les plus assidus cherchent encore à résoudre. On notera toutefois la difficulté légèrement supérieure à celle du titre précédent, Shadow of Evil étant basée sur une architecture ne permettant pas toujours d’effectuer notre bonne vieille stratégie datant afin de survivre aux multiples vagues de zombies : tourner en rond !

Black_Ops_3_Zombies_Shadows_of_Evil_Jack_Vincent_WM.0

Cette année, la collection de sodas de Black Ops II sera donc de retour avec quelques nouveaux cocktails rajoutés au menu. Par ailleurs, la véritable attraction de ce mode zombie est la nouvelle machine à « Gobblegum » qu’Activision nous aura vendu depuis la présentation du mode ily a quelques mois. Fonctionnant un peu à la manière d’une machine à soda, elle vous donnera droit à l’un des 5 Gobblegum que vous aurez choisis en début de partie. Vous pourrez au total créer 10 série de Gobblegum différentes parmi un choix de 15 boules de sucre différentes et 18 Gobblegum  spéciales que vous pourrez fabriquer à l’aide d’éléments trouvés sr la map durant vos parties. Mais attention! ces Gobblegum spéciaux ne seront fabriqués qu’en quantité limitée. Veillez donc bien à les utiliser en temps voulu et si cela s’avère vraiment nécessaire.

Les sodas vous permettent de modifier lourdement vos capacités physiques commegumballeat le Mastodonte, vous rendant plus résistant aux griffes des zombies jusqu’à votre mort. Les Gobblegum quant à eux, vont également vous donner des atouts de partie plus subtiles, comme « l’arme de joie » vous permettant de garder toutes vos armes que vous aviez acquises avant votre mort une fois ressuscité ou encore le « Coagulant », qui freinera votre perte de sang après être tombé par terre pour que vos alliés aient plus de temps pour vous rejoindre et vous réanimer, un atout très utile si vos partenaires doivent nettoyer la zone en priorité pour être sûr de ne pas se faire avoir en vous aidant.

En définitive, ce Black Ops III sent bon la nostalgie, tout en apportant un vent d’air frais sur la série par bon nombre de nouveautés venant se greffer à la recette de base que proposaient ses prédécesseurs. Que ce soit en multi, en campagne ou dans le mode zombie, l’expérience de jeu sera nouvelle, sans pour autant dépayser les plus anciens joueurs. On appréciera également l’énorme contraste d’époque entre le mode zombie plutôt axé 60’s et le reste du jeu, futuriste à souhait, vous propulsant 100 ans plus tard. Mis à part les éternels soucis de migration d’hôte en cours de partie multijoueur et trame narrative du mode campagne trop peu approfondie, Call of Duty Black Ops III est LA nouvelle licence FPS à ne pas manquer en cette fin d’année. Un cadeau à ajouter sous le sapin pour faire plaisir à qui sait être patient après s’être fait tué 10 fois d’affilée en multijoueur.

POINTS POSITIFS :

  • De nombreuses mécaniques de gameplay conservés depuis Black Ops I et II
  • Un mode zombie toujours aussi divertissant et prenant
  • Un multijoueur à mi-chemin entre les Black Ops précédents et Advanced Warfare
  • La campagne co-op
  • Le mode Nightmare
  • Les graphismes
  • Le retour de certaines maps multijoueurs des précédents Black Ops

POINTS NÉGATIFS :

  • Une histoire bâclée
  • Un démarrage difficile pour les serveurs multijoueurs
  • Des soucis pour rejoindre des parties multi quand on est une équipe de plusieurs joueurs

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here