En ce 14 novembre, Ubisoft nous offre pour la première fois, deux épisodes de la franchise Assassin’s Creed, à savoir Rogue sur PS3 et Unity sur PS4. Nous avons pu prendre ce dernier en mains et vous préparer ce test.

Open-world ?

C’est le maître-mot de ce jeu. Après quelques cinématiques d’introduction et après un peu de gameplay afin de mettre en place l’histoire de base du jeu, nous pouvons jeter un oeil à la carte de ce fameux open-world au cœur de Paris. Ubisoft marque un très bon point sur cet aspect du jeu, la map est assez conséquente. Pas étendue mais dense, pleine de bâtiments à escalader/explorer et remplie de rues noires de monde. C’est la différence avec les épisodes précédents la plus flagrante, même Assassin’s Creed Black Flag sur Playstation 4 n’offrait pas spécialement autant de monde dans les villes, en plus d’avoir plus d’étendues de mer que de terre.

SPDemo580x350_147268

Un gameplay non revisité (enfin presque)

Si vous êtes détenteurs d’anciens AC, la prise en main de ce dernier-né ne sera vraiment pas compliquée, tous les mouvements des autres épisodes y sont présents avec quelques nouveautés. La fonctionnalité la plus innovante est de pouvoir enfin contrôler la manie que notre héro avait de grimper sur tout ce qu’il voyait lors de courses poursuite. Avec une simple pression (rond ou carré) en plus de la touche pour courir, vous pourrez activer un mode de course : par le bas ou par le haut. Le premier favorisera Arno à passer en dessous des tables, descendre des murs ou sauter au dessus de tonneaux de vins par exemple alors que le deuxième sera surtout pour escalader les toits de Paris à la recherche d’un endroit où vous mettre à l’abri ou espionner un passant. Pour le reste, le bruit de l’alarme lorsque vous êtes repéré ne change pas, le système d’alerte ou d’affût des ennemis ne change pas (statut rouge ou jaune), les touches d’action ne changent pas non plus.. Ce qui peut être un point positif comme négatif suivant votre avis personnel. Il s’agit ici d’un confort de jeu pour celui qui n’aime pas se voir changer toutes ses touches ou celui qui veut de la nouveauté partout.

Roméo et Juliette

arno-eliseQuoi de mieux pour accrocher les joueurs à l’histoire que de poser comme base, une histoire romantique entre deux jeunes gens (Arno et Elise) qui se voient grandir? Fini les débuts de saoulards (AC4) ou directement sectaires des autres AC, on est dans la ville de l’amour, Paris. Ville réputée romantique, ce début d’histoire se marie d’autant mieux avec l’endroit. Beaucoup de scènes et de vues au soleil couchant feront chavirer votre cœur sur ce scénario!

Une IA parfois aveugle

C’est lors de cette prise en mains assez longue pour juger la qualité de l’IA que nous nous sommes rendus compte que celle-ci pouvait nous faire poser beaucoup de questions. Si cette IA peut être quasi irréprochable en combats (mis à part quelques officiers entrain de courir en rond lors de combats à plusieurs), elle nous paraissait pourtant assez aveugle en mode furtif. Lors d’une séance d’infiltration, les gardes ne cherchaient pas forcément plus loin que le bout de leur nez lorsqu’ils entendaient du bruit au fond de la pièce ou encore la possibilité de sauter d’un toit à quelques mètres de gardes sans se faire repérer. N’empêche que ces mêmes gardes seront de la partie pour aider leurs confrères lors d’assauts de votre part! Faites attention donc.

« Pourtant, alors que l’histoire se met en place, nous ressentons quand même une étrange sensation de déjà vu. »

Une histoire de…

Nous revoilà donc plongé encore une fois dans un conflit temporel culte mais également dans un conflit contemporain chez Abstergo, utilisant la génétique des neurones de notre personnage pour tirer profit des souvenirs de ses ancêtresAbstergo à des fins commerciaux. Vous vous retrouverez donc dans le Paris du XVIIIe siècle alors que la révolution française prend place contre Louis XVI. Pourtant, alors que l’histoire se met en place, nous ressentons quand même une étrange sensation de déjà vu, comme si nous savions que la fin héroïque sera comparable aux autres Assassin’s Creed sans vraiment d’innovations si ce n’est l’époque.

Co-op : 

A venir!

Notre note : 7/10

LAISSER UN COMMENTAIRE