Après avoir passé quelques heures sur le tout dernier FPS de la licence mais aussi le jeu développé par les petits nouveaux de chez Sledge Hammer pour une tournante à trois studios au lieu de deux (Treyarch , Infinity Ward), l’heure est au bilan.

   Call Of Duty Advanced Warfare est le premier CoD développé sur consoles next-gen. Le jeu propose donc pas mal d’innovations techniques facilement présentables sur les nouvelles consoles dont l’utilisation d’un tout nouveau moteur graphique (celui de Ghosts étant assez vieux, ce qui a d’ailleurs fait grincé pas mal de dents chez les fans de la license).
Là où le jeu frappe encore un grand coup : du 1080p et du 60 fps enfin sur nos consoles et dès les premières parties en ligne, cela se fait ressentir. Le jeu est fluide, très peu d’aliasing ainsi que des effets de particules et des graphismes phénoménaux .

Comme un air de déjà vu?

   Après une première prise en mains, à savoir quelques parts en ligne dans plusieurs modes de jeu que celui-ci propose, une étrange sensation agréable nous est parvenue : 10683738_10205767576815554_5628266662358436124_oune ressemblance avec Call Of Duty Black Ops II, un épisode qui a fortement plu aux joueurs.
Cette nostalgie nous est venue par le fait qu’on retrouvait tous les modes de jeu de cet épisode ainsi que de multiples autres modes, bref, du choix et quel choix!
Autre constatation : les affichages des points de dégâts, des médailles et, au final, un jeu très coloré comme son cousin Black Ops II comparé au précédent épisode qui nous paraissait un peu tristounet, gris..

Armé jusqu’aux dents!

MediaHandler.ashx
L’exo-squelette, grande nouveauté dans le gameplay.

   Au niveau du gameplay, on retrouve évidemment tous les mouvements tels qu’ils étaient dans tous les autres jeux Call Of Duty. Les habitués ne seront donc pas déstabilisés.
Comme nous avions précédemment joué aux autres jeux, il ne nous a fallut que peu de temps pour le prendre en mains et les parties en lignes ont pu s’enchainer assez vite avec un score acceptable.
Votre équipement ne  manquera pas non plus de ressources entre les grenades on ne peu plus diversifiées, vous pourrez vous armer jusqu’aux dents (enfin, jusqu’à l’avant bras du moins). Exo-squelettes, armes principales et secondaires, accessoires d’armes.. vous ne manquerez pas de diversité et d’équipement qui se débloqueront à priori aléatoirement au fil des parties multijoueur au contraire de l’ancien épisode et son système de points d’escouade qui nous donnait la sensation que tout arme pouvait être acquise comme bon nous semblait, ce qui efface une partie du challenge du mode en ligne.

Le mode campagne ne fait pas tache.

   L’autre facette du jeu qu’est la campagne solo ne nous a pas déçus, contrairement à nos attentes. Dès la première cinématique d’introduction nous avons été bluffés par les détails sur les soldats, les textures, les effets de particules.. tout collait pour nous fournir un vrai spectacle digne des plus grands films d’action. Le gameplay de cette campagne ne déçois pas non plus : armé de l’exo-squelette que vous arborerez en mode multijoueur, cela vous permettra de vous entrainer efficacement pour passer plus tard en multijoueur pour les non-initiés.
On appréhendais beaucoup la campagne solo car l’essentiel de ces jeux repose sur le mode en ligne et par le fait que lhqdefaultes campagnes précédentes (surtout celles de Ghosts) nous a laissé sur notre faim, sans fond à l’histoire mais Advanced Warfare nous introduit dans un nouvel univers, futuriste et joli accompagné de la feature de Kevin Spacey qui, contre toute attente, constitue un personnage phare et beaucoup vu dans cette histoire et pas seulement une figure emblématique posée en plein milieu d’une histoire juste pour faire office de statue d’or. Seuls deux petits bémols sont à jugement subjectif : l’IA un peu peureuse en se cachant derrière tout ce qu’elle peut pour éviter vos tire ainsi qu’un mode histoire un peu court (6-7 heures). On en redemande!

En définitive, ce jeu nous a très agréablement surpris en nous baladant de la nostalgie à la nouveauté. Le jeu est très joli et le gameplay toujours aussi plaisant, Sledge Hammer nous rend goût à la série et se remet dans la course au meilleur FPS de console avec son concurrent direct : BattleField Hardline à venir.

Note : 17/20

Gameplay de CoD AW sur notre Chaîne YouTube!
Gameplay de CoD AW sur notre Chaîne YouTube!

LAISSER UN COMMENTAIRE